Maroc: le PJD critique la normalisation avec Israël

Désormais dans l’opposition, le Parti de la justice et du développement critique la normalisation avec Israël




«Le PJD est contre toute normalisation» avec Israël. C’est par cette déclaration que Abdessamad Haiker, député de la formation islamiste, a choisi de commencer son allocution consacrée à commenter les réponses du chef du gouvernement Aziz Akhannouch, sur la politique de généralisation de la protection sociale, de ce lundi 29 novembre.

La position exprimée par Haiker au nom de son parti a soulevé des rires et des protestations à l’intérieur de l’hémicycle. Ce qui a contraint le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, a intervenir pour réclamer le calme.

Officiellement, le secrétariat général du PJD n’a publié aucun communiqué condamnant la visite au Maroc du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz. Le Parti de la Lampe n’a pas dénoncé l’accord militaire entre Rabat et Tel-Aviv, conclu à cette occasion.

Pour rappel l’ancien chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, avait signé, le 22 décembre 2020 à Rabat en présence du roi Mohammed VI, la Déclaration entre le Maroc, Israël et les Etats-Unis.

Une signature que Abdeliah Benkirane a d’ailleurs bénie dans une vidéo (voir ci-dessous) diffusée sur les réseaux sociaux.

«La seule position est de soutenir la position royale. Etre dans l’exécutif signifie que l’on fait partie de l’Etat. C’est la lecture qu’il faut faire des évènements», avait-il alors justifié.