Maroc: la commission des investissements approuve 5 projets pour près de 4 MMDH

Maroc : 5 projets approuvés pour près de 4 milliards de dirhams en commission des investissements




La commission des investissements, réunie mardi à Rabat, sous la présidence du chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a approuvé 5 conventions et avenants de projets d’investissements pour un montant global de 3,96 milliards de dirhams (MMDH).

Ces projets d’investissements, qui devraient permettre la création de 756 emplois directs et indirects, concernent les énergies renouvelables (75% des investissements projetés) et le transport (25%), indique un communiqué du département du Chef du gouvernement, publié à l’issue de cette 82e réunion de ladite commission.

Pour leur part, les projets à capitaux étrangers mixtes présentés lors de cette commission représentent la majeure partie des investissements projetés, avec près de 3 milliards de dirhams et les projets à capitaux nationaux représentent plus de 973 millions de dirhams (MDH).

S’exprimant à cette occasion, Aziz Akhannouch a souligné l’importance d’accélérer la dynamique de l’investissement afin de répondre aux objectifs de la relance économique, de la création d’emplois stables et de la création de valeur ajoutée dans le Royaume du Maroc.




Cité par le communiqué, le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a réitéré à cet égard la nécessité de maintenir un rythme soutenu d’approbation et de signature des conventions d’investissement, afin de se conformer au temps de l’entreprise et de répondre au mieux aux attentes des investisseurs marocains et étrangers.

À l’issue de cette réunion, il a été procédé à la signature des 13 conventions et avenants approuvés, le 23 novembre, par la commission lors de sa 81e réunion, ainsi que des 5 conventions et avenants approuvés par la commission des investissements n°82.

Par la suite, le chef du gouvernement a présidé la 8ème réunion de la commission ministérielle de pilotage, instituée en vertu de la loi n°47-18 portant réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) et création des commissions régionales unifiées d’investissement, qui a été consacrée à l’examen des recours présentés par les investisseurs au sujet des décisions des commissions régionales unifiées d’investissement, fait savoir le communiqué.