Le Président du Sénégal remercie le Maroc

Le Président Macky Sall remercie le Maroc




Le président sénégalais, M. Macky Sall, a remercié les pays amis dont le Royaume du Maroc qui ont « bien voulu accompagner les premiers pas » de l’Institut de Défense du Sénégal (IDS), inauguré jeudi au camp militaire Idrissa-Fall à Dakar.

La création de l’Institut de Défense du Sénégal est une « réponse concrète » au défi de la formation des cadres des armées, a dit le président Macky Sall dans une allocution, lors de la cérémonie d’inauguration de cet Institut, à laquelle ont pris part plusieurs personnalités, dont l’Attaché militaire naval et de l’air près l’Ambassade du Royaume du Maroc à Dakar, le Colonel Hamid Ait Akki.

Dans son allocution, le Chef de l’Etat Sénégalais a tenu à remercier le Royaume du Maroc, pays ami, pour avoir bien voulu accompagner les premier pas de cet Institut de formations des cadres militaires, créé en 2020.




À signaler que l’Institut de défense du Sénégal et le Collège Royal de l’Enseignement militaire supérieur du Maroc sont liés par une convention de partenariat signée en juin 2021. M. Macky Sall a cité aussi la France, qui a mis à la disposition de l’Institut de Défense du Sénégal un coopérant officier supérieur, et les États-Unis d’Amérique, qui feront de même.

« L’Institut de Défense du Sénégal est une réponse concrète au défi de la formation des cadres de haut niveau des armées, une formation que nous assurons le plus souvent dans le cadre de la coopération », a-t-il déclaré, soulignant que le Sénégal va continuer à miser sur la coopération pour assurer la formation de ses cadres militaires.

Dans ce domaine, estime Macky Sall, « l’ouverture aux apports fécondants de l’extérieur est toujours une source d’enrichissement ». « Mais il est important que nous puissions assurer par nous-mêmes l’essentiel de la mission de formation de notre élite militaire.




C’est exactement la vocation de l’Institut de Défense du Sénégal », a-t-il dit lors de cette cérémonie. Le Chef d’État a affirmé que c’est pour marquer « l’importance particulière » qu’il attache à la formation des ressources humaines civiles et militaires qu’il a tenu à venir présider la cérémonie d’inauguration de l’Institut de défense du Sénégal.

« La matière grise est, en effet, la première ressource des nations, celle qui fait leur force et leur richesse. Voilà pourquoi j’ai fait du capital humain une des composantes majeures de l’axe 2 du Plan Sénégal émergent.

La création de l’Institut de Défense du Sénégal est, donc, l’une des déclinaisons du PSE, appliquée à la formation de nos élites militaires. L’Institut de Défense du Sénégal était le maillon manquant de notre système de formation militaire. Il vient donc à point nommé », a-t-il relevé.