Le Maroc résolument engagé contre la violence faite aux femmes

Omar Hilale: Le Maroc résolument engagé contre la violence faite aux femmes




Le Royaume du Maroc est partie prenante aux efforts internationaux visant à lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles, a affirmé, à New York, l’ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies, Omar Hilale.

Omar Hilale





L’ambassadeur intervenait dans le cadre d’une réunion de haut niveau marquant le premier anniversaire de la création du Groupe d’amis contre la violence à l’égard des femmes dont le Maroc est membre fondateur. En avril 2020, le Maroc “n’a pas hésité à rejoindre les efforts de l’Union européenne, l’Argentine, la Mongolie, la Nouvelle Zélande, la Namibie, et la Turquie pour adopter une Déclaration conjointe en soutien à l’appel du Secrétaire général de l’ONU “pour la paix à la maison, dans les foyers, à travers le monde entier”, a souligné M. Hilale lors de cette réunion de haut niveau qui se tenait sous le thème “L’autonomisation économique des femmes et la pandémie de l’ombre”.

Rappelant cet appel lancé en réponse à la recrudescence “alarmante” de toutes les formes de violence contre les femmes et les filles durant les confinements décidés dans le sillage de la pandémie de Covid-19, l’ambassadeur a indiqué que la Déclaration conjointe a été signée par plus de 146 Etats membres et observateurs des Nations Unies.

Il a expliqué que le soutien international et l’engagement ayant accompagné la Déclaration, en plus du momentum créé par tous les appels du SG de l’ONU et la solidarité mondiale relative aux “16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre”, ont constitué la “force motrice” pour lancer le “Groupe d’amis pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles”.




M. Hilale a fait remarquer que cette “noble” alliance a initié, tout au long de sa première année d’existence, de multiples activités dans l’objectif de forger, en toute sérénité et avec persistance, une “voie en avant” qui soit protectrice et sûre aux femmes et aux filles dans les moments de challenges, tout en réitérant l’engagement des membres du Groupe à cet objectif commun.

Le Groupe ne ménagera aucun effort pour ériger en priorité la prévention et la lutte contre la violence basé sur le genre “en tant qu’éléments essentiels pour nos ripostes nationales respectives et mondiales aux crises sanitaires actuelles et futures”, a-t-il relevé, notant que les membres de cette alliance font preuve d’un engagement “durable” à la tolérance zéro pour la violence faites à toutes les femmes et filles.

Le Groupe ne lésine pas sur les moyens pour placer les droits, les besoins et les contributions des femmes et filles au cœur de toutes les politiques de résilience et de la reprise, prendre des actions concrètes durant cette pandémie ainsi que pour poursuivre l’activisme et la mobilisation internationale post-Covid jusqu’à ce que la violence à l’égard des femmes soit partie de l’histoire, a insisté l’ambassadeur.




Pour ce faire, l’ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies, Omar Hilale, a recommandé aux membres du Groupe, de travailler ensemble, d’user de “notre influence” dans tous les domaines pour concrétiser leurs objectifs, d’échanger les meilleures pratiques et de recourir à l’expertise et aux stratégies innovantes.

“La conjoncture actuelle est un moment de vérité, d’engagement et de transformation” qui se veut une opportunité “unique” pour plus d’inclusion des femmes et pour un leadership “plus équitable”, a-t-il dit, appelant à l’inclusion des femmes à tous les niveaux de la prise de décision.

Il a en outre relevé que cet engagement doit se poursuivre avec leur participation dans les efforts de reprise à long terme et jusqu’à la réalisation de leurs droits. L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU a également émis le souhait de voir ce Groupe d’amis constituer un “catalyseur” de changement, estimant que ce premier anniversaire se veut le moment idoine pour renouveler l’effort international en soutien aux femmes et aux filles à travers le monde.