Le Maroc à l’avant-première du 7ème forum international «MED-Mediterranean Dialogues»

Le Maroc prend part à l’avant-première du septième forum international «MED-Mediterranean Dialogues»




Le Royaume du Maroc a pris part à l’avant-première de la septième édition du forum international sur la Méditerranée «MED-Mediterranean Dialogues», dont les travaux ont été ouverts à Rome.

Intervenant lors du forum parlementaire, organisé dans le cadre de cette session préliminaire du MED-Mediterranean Dialogues, la présidente de la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger à la Chambre des représentants, Nadia Bouaïda, a indiqué que la Covid-19 a démontré à quel point la communauté internationale doit reconsidérer les politiques liées à la gestion des catastrophes naturelles et des épidémies.

Mme Bouaïda a ainsi appelé, dans un message vidéo, à «une action commune et urgente des pays du Moyen-Orient et du bassin méditerranéen afin de relever les différents défis menaçant la région». «Les Parlements de la Méditerranée, avec leurs pouvoirs constitutionnels, sont capables d’apporter des solutions», a affirmé la parlementaire marocaine.




Elle a appelé à la mise en place d’un cadre institutionnel permanent de dialogue et d’initiative afin de renforcer la coopération bilatérale, et à en assurer la continuité et la durabilité.

Par ailleurs, la députée a invité les pays de la Méditerranée à «constituer une force de sécurité commune pour faire face aux risques terroristes, à la migration irrégulière et au trafic de drogue». S’agissant de la crise sanitaire, Mme Bouaïda a proposé «d’instaurer un mécanisme pour garantir la distribution équitable des vaccins et la création d’une banque régionale de médicaments pour aider les pays vulnérables».

Elle a, en outre, appelé à «une mobilisation urgente en faveur du climat et à l’élaboration de programmes communs pour réduire l’impact des changements climatiques et sauver les écosystèmes». La question migratoire, la coopération en matière de développement durable dans la région MENA, la participation de la femme méditerranéenne dans la vie politique, les défis climatiques et la contribution de la société civile dans les sociétés méditerranéennes, étaient notamment au menu de cette avant-première.




Le forum, dont l’ouverture officielle a lieu vendredi, connaîtra la participation de personnalités politiques italiennes et étrangères, notamment le Premier ministre italien, Mario Draghi, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borell, et le secrétaire général de la FAO, Qu Dongyu.

Dialogues MED 2021 entend, à l’ère de la pandémie et de la transition politique et économique, développer un agenda positif pour la Méditerranée en partant du multilatéralisme comme stratégie de résolution des conflits.

Parmi les enjeux au centre du débat figurent les principaux défis sécuritaires, les politiques innovantes de gestion des flux migratoires, le sort des jeunes générations après la pandémie, les principales actions pour accélérer la transition vers une économie verte et durable et la relance du processus de paix au Moyen-Orient.