Maroc-Allemagne: Nasser Bourita prône des relations claires et réciproques

Maroc-Allemagne: Nasser Bourita prône des relations basées sur la clarté et la réciprocité




Pour sortir de plusieurs mois de froid diplomatique en le Maroc et l’Allemagne, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a estimé que les relations entre les deux pays doivent se baser «sur la clarté et la réciprocité».

La question a été évoquée lors d’une réunion qui a été tenue avec les conseillers parlementaires, selon un rapport qui a été présenté samedi aux députés et cité par l’Agence Anadolu.

En présentation du projet de budget de son ministère pour l’année 2022, Nasser Bourita a indiqué que les relations du Royaume du Maroc avec les pays européens avaient connu «une évolution remarquable» en 2021, mais que des efforts sont nécessaires pour rétablir les relations entre le royaume et l’Allemagne, dans une logique de respect réciproque.




Cette déclaration intervient alors que le 6 mai dernier, le Maroc a convoqué son ambassadrice à Berlin, Zohour Alaoui, à cause de la «position négative de l’Allemagne» quant à la question du Sahara, ainsi que la décision de Berlin «d’exclure Rabat des réunions régionales sur la Libye».

Deux mois plus tôt, le royaume a annoncé la rupture de ses relations avec l’ambassade d’Allemagne à Rabat, à cause de «divergences profondes sur des questions cruciales».

Dans un autre registre, Nasser Bourita a considéré que les contacts du Maroc avec les partenaires européens ont permis, en 2021, de réévaluer globalement les relations avec la plupart des pays européens, dans un contexte de l’après-crise sanitaire liée à la Covid-19, notamment en ce qui concerne les échanges commerciaux.