Maroc: la société britannique SDX Energy reprend ses activités de forage offshore

Prospection de gaz au Maroc : plus de puits pour SDX Energy




La société britannique « SDX Energy », basée à Londres et spécialisée dans l’exploration pétrolière et gazière reprend ses activités de forage offshore au Royaume du Maroc.

SDX Energy lance la deuxième phase de l’opération de forage entamée dans le Nord-Est du bassin du Gharb. La société britannique avait suspendu son programme en juin dernier après avoir terminé ses trois premiers puits.

Elle prévoit de lancer de nouvelles explorations dans la deuxième phase de l’opération de forage entamée dans le nord-est du bassin du Gharb : un puits dénommé KSR-19 déjà lancé le 18 novembre et un second, SAK-1.

Les deux cibles font partie du permis Lalla Mimouna, fait savoir l’entreprise dans un communiqué. « L’objectif de ces puits est d’ajouter des réserves.




Ceci pour nous permettre de continuer à livrer du gaz à nos clients conformément à leurs exigences contractuelles », a indiqué Mark Reid, PDG de SDX Energy.

« Avec SAK-1, nous espérons ouvrir une nouvelle zone d’exploitation à Lalla Mimouna Sud à l’ouest de notre zone de production principale », a-t-il ajouté.

La société est en quête du « gaz biogénique peu profond ». Le premier puits est proche des infrastructures existantes. De quoi permettre la réalisation rapide d’un raccordement à moindre coût.

Selon les précisions de SDX Energy, KSR-19 cible le réservoir « Main Hoot », à une profondeur d’environ 1 780 mètres. Quant au second puits, SAK-1, il espère toucher une poche à environ 1 300 mètres. L’opération devrait se terminer ce mois-ci.