Victimes de discrimination à cause de leur voile, des musulmanes quittent la France

Victimes de discrimination à cause de leur voile, des musulmanes quittent la France




Alors que les discriminations envers les musulmans semblent se cristalliser ces derniers jours, de plus en plus de femmes portant le voile ont décidé de quitter la France afin d’échapper à son climat actuel.

D’ailleurs, elles sont de plus en plus nombreuses à avoir quitté la France ou à préparer actuellement leur départ.

Leurs projets personnels et professionnels se construisent désormais à l’extérieur de l’Hexagone.

C’est une enquête du magazine Slate qui révèle ce nouveau phénomène de nombreuses femmes portant le voile.

Le magazine Slate raconte notamment l’histoire de Lydia, une franco-algérienne de 24 ans qui, il y a quelques semaines, a reçu une proposition pour devenir assistante de professeur de français dans la banlieue de Londres.




Elle explique : « C’est mon ticket de sortie, celui que j’attendais depuis longtemps. »

Étudiante en Master de lettres anglaises, Lydia explique : « L’exil était la seule solution pour vivre convenablement et la maître-mot est l’acceptation. En France, on ne t’accepte que si tu ressembles à la majorité. »

Hanane Karimi, docteur en sociologie, explique : « Londres n’a pas suivi cette tendance de régulation de la visibilité des femmes musulmans, c’est une situation que l’on voit très peu en Europe. »

La docteur en sociologie précise par ailleurs que l’Islam n’est pas bien vu en France, si on s’en tient à l’histoire et à certains événements.

Ainsi, Lydia, et bien d’autres femmes portant le voile, décident de quitter la France et de construire un nouveau départ ailleurs.