Un sénateur appelle l’Espagne à saisir l’ONU pour défendre les Canaries contre le Maroc

Un sénateur appelle l’Espagne à saisir l’ONU pour défendre les Canaries contre le Maroc




Le sénateur de la Communauté autonome des îles Canaries, Fernando Clavijo (Coalición Canaria), a exhorté le gouvernement espagnol à «faire immédiatement appel» à l’Organisation des Nations Unies contre le Royaume du Maroc.

Fernando Clavijo





Cité ce lundi par l’agence Europa Press, l’élu a critiqué «la passivité d’un gouvernement qui continue de détourner le regard tandis que le Royaume du Maroc fait et défait à sa guise».

Fernando Clavijo a rappelé que le royaume a entamé en 2019 le traitement de deux lois pour délimiter pour la première fois son espace maritime avec l’Espagne et la Mauritanie.

Le Royaume du Maroc aurait ainsi «incidemment incorporé la mer adjacente au Sahara occidental dans ses eaux territoriales et a intensifié sa politique d’octroi d’autorisations à des multinationales de différents pays pour effectuer des forages pour l’exploration pétrolière et gazière», a-t-il dénoncé.

Fernando Clavijo a insisté sur la nécessité pour l’État de conduire des mesures pour défendre «l’intégrité territoriale et environnementale des îles Canaries» et a appelé à la «transparence» dans les relations bilatérales entre l’Espagne et le Maroc.

Le sénateur a fait part de son inquiétude face à «l’augmentation des autorisations d’exploration dans les eaux» qui «n’appartiennent pas au Maroc, en violation du droit international et des résolutions des Nations unies».

Il a plaidé, dans ce sens, à saisir l’Organisation des Nations Unies contre «l’appropriation par le Maroc des eaux du Sahara occidental».