La récupération de Sebta et Melilla par le Maroc fait toujours jaser

La récupération de Sebta et Melilla par le Maroc fait toujours jaser




Le sénateur Carles Mulet (Compromís) a adressé une série de questions écrites au gouvernement de Pedro Sánchez, après la publication du rapport indiquant que le royaume du Maroc développe une « stratégie hybride » pour asseoir définitivement sa souveraineté sur Ceuta et Melilla.

Mulet a rappelé le rapport des experts du Centre supérieur d’études de défense nationale (Ceseden) et de l’Institut espagnol d’études stratégiques (IEEE) qui a alerté sur le fait que le Royaume du Maroc cherche à « annexer » Ceuta et Melilla « en évitant la guerre ».

Selon ce document publié par des professeurs d’université en sciences politiques, « le Maroc déploie une stratégie hybride pour asseoir sa souveraineté sur les deux villes », et cela depuis de nombreuses années.

Les experts évoquent à titre d’exemple la fermeture par le Royaume du Maroc du poste douanier à la frontière avec Melilla le 1ᵉʳ août 2018 et le renforcement du contrôle aux frontières de Tarajal en 2019, mettant ainsi fin au commerce de contrebande.

Ils rappellent aussi l’arrivée massive de migrants marocains à Ceuta en mai, provoquant une crise migratoire inédite, fait savoir El Confidencial Digital.

Le parlementaire veut également savoir si l’Exécutif considère qu’il en fait « assez » face aux « atteintes aux droits de l’homme et aux résolutions » faites par le Maroc concernant le Sahara.