Espagne: le prix du gaz a augmenté de 50% en un mois

Espagne: le prix du gaz a augmenté de 50% en un mois




Un mois après la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe traversant le Royaume du Maroc, le prix du gaz naturel liquéfié (GNL) a enregistré une hausse de 50% en Espagne, atteignant 100 euros/MWh à fin novembre contre 66 euros/MWh un mois auparavant. L’importation du gaz naturel liquéfié coûte très cher à l’Espagne, car le gaz arrive par bateau.

Mais elle n’a pas vraiment le choix si elle tient à continuer à s’approvisionner en gaz pour constituer des réserves face à l’hiver qui approche et face aux menaces de coupures d’électricité annoncées.

Depuis la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe le 31 octobre dernier, les réserves de gaz en Espagne ont chuté de près de 10%, fait savoir Okdiario, précisant que l’augmentation du prix du gaz naturel liquéfié aura des répercussions sur la facture de gaz des consommateurs et des entreprises. Les grandes entreprises espagnoles paient le gaz deux fois plus cher que les entreprises allemandes.




C’est ce qui affecte leur compétitivité, assure la même source. La hausse du prix du gaz naturel liquéfié va aussi impacter le prix de l’électricité qui sera plus cher, les centrales à cycle combiné étant devenues la première énergie du mix de production électrique en Espagne, avec 27% de production à fin novembre, au-dessus du nucléaire et de l’éolien.

Avec la fermeture du gazoduc Maghreb-Europe, l’importation de gaz naturel liquéfié représente 64% de tout le gaz importé en Espagne, alors qu’elle ne dépassait généralement pas les 50%.

La vice-présidente des Affaires économiques, Nadia Calviño, a assuré mardi que l’Espagne dispose de réserves suffisantes de gaz pour faire face à d’éventuelles pénuries. De son côté, la société Enagás prévoit une augmentation de la demande de 8% par rapport à l’hiver dernier, alors que les réserves actuelles sont en baisse de 20% par rapport à l’année dernière.