Réouverture des frontières et Omicron: ce qu’en pense le Comité scientifique de la Covid-19

Réouverture des frontières et Omicron: ce qu’en pense le Comité scientifique de la Covid-19




Le comité national scientifique et technique de la Covid-19 a tenu une réunion, mercredi 8 décembre, à propos de la situation sanitaire au Royaume du Maroc et au monde, notamment après l’apparition du variant Omicron, ainsi qu’au sujet des récentes mesures de précaution prises par le Royaume du Maroc dont la fermetures des frontières.

À l’issue de cette réunion, le comité a dressé tout d’abord un bilan de la situation épidémiologique à l’international et au Royaume du Maroc.

Le comité national scientifique et technique de la Covid-19 qualifie la situation sanitaire de stable soulignant que le Royaume du Maroc se situe depuis plusieurs semaines dans la zone verte.

Par ailleurs, le comité constate une recrudescence des cas Covid en Europe, mais précise que le variant delta demeure dominant. Même conclusion au Maroc.

La majorité des cas infectés durant les derniers mois au Maroc sont touchés par le variant Delta. Il y a eu une angoisse démesurée vis-à-vis du variant Omicron.




Car le variant Omicron n’est pas si dangereux que l’on imagine en fin de compte le variant Delta restera prédominant puisqu’il est plus puissant. Dans l’ensemble, les membres du comité préconisent la prudence et estiment que la situation actuelle pourrait justifier « une réouverture partielle » des frontières aériennes et maritimes.

Le comité scientifique suggère de rétablir la classification des pays par listes A et B et maintenir le dispositif efficace installé auparavant par le comité interministériel contre la Covid-19.

Le comité scientifique et technique de la Covid-19 ne peut émettre un avis au Ministère de la Santé qu’à la demande de ce dernier.

La réunion de ce mercredi n’était que routinière pour faire le point sur la situation. La décision revient aux autorités sanitaires. La situation sanitaire actuelle est stable.

Il n’y a pas de raisons de s’inquiéter dans le contexte actuel. Le variant Omicron n’est pas plus dangereux que Delta et est légèrement plus contagieux.