CNN: le Maroc, 1er pays africain à rejoindre le club restreint des nations disposant du TGV

Le Maroc, premier pays africain à rejoindre le club restreint des nations disposant de trains à grande vitesse (CNN)




Le Royaume du Maroc est désormais le premier pays sur le continent africain qui a rejoint le club restreint des nations disposant de trains à grande vitesse (TGV), écrit vendredi la chaîne d’information américaine CNN.

Inauguré en novembre 2018, Al Boraq qui relie le port de Tanger et la ville de Casablanca est le “premier et seul” TGV en Afrique, indique la chaine dans sa rubrique “Travel” qui jette la lumière sur l’importance des TGV dans l’effort international de lutte contre le changement climatique.

Al-Boraq, dont le coût s’élève à près de 23 milliards de dirhams, détient également le record africain de vitesse ferroviaire, lors des essais techniques effectués en 2017, rappelle-t-on de même source.

Ce projet d’envergure, qui s’inscrit dans le cadre du schéma directeur de LGV qui vise la construction d’un réseau d’environ 1.500 km, composé de l’axe “Atlantique” Tanger-Casablanca-Agadir et de l’axe “Maghrébin” Rabat-Fès-Oujda, fait le parcours Tanger-Kénitra en 50 min au lieu de 3h15min, Tanger-Rabat en 1h20min au lieu de 3h45min et Tanger-Casablanca en 2h10min au lieu de 4h45min.

Selon l’auteur de l’article, Ben Jones, les trains à grande vitesse demeurent l’alternative la “plus efficace et la plus convenable”, notamment pour les déplacements de 1.100 km, au moment où le monde se mobilise pour résorber les changements climatiques.