Marocains bloqués à l’étranger: l’opposition dénonce une mauvaise gestion du dossier

Marocains bloqués à l’étranger : l’opposition dénonce une mauvaise gestion du dossier




La polémique liée aux Marocains qui sont bloqués à l’étranger, en raison de la fermeture des frontières, continue de prendre de l’ampleur.

Des partis de l’opposition se sont saisis de la question, dénonçant une mauvaise gestion du dossier par le gouvernement.

Ils ont encore des centaines de Marocains coincés dans des pays européens, africains et du Moyen-Orient depuis la suspension des lignes aériennes et maritimes, du fait de la multiplication dans plusieurs pays des cas d’infection par le variant Omicron de la Covid-19, selon le quotidien arabophone Assabah.

Le gouvernement a évoqué la préservation des acquis du Maroc en matière de gestion du Covid-19 pour justifier cette mesure drastique. Mauvaise décision selon certains partis politiques qui ont critiqué cette gestion de la situation.




Pour Nabila Mounib, Secrétaire générale du PSU, le gouvernement n’a pas appris des leçons du passé, ce qui est une preuve de sa mauvaise gestion. Elle fait allusion à la première fermeture des frontières intervenue en mars 2020 et qui a laissé là encore des centaines de Marocains bloqués à l’étranger.

Et d’ajouter qu’elle suit avec « peine » les appels de détresse de ceux qui sont coincés ailleurs sans qu’aucune solution ne leur soit proposée par le gouvernement, alors que d’autres pays se précipitent dans ce genre de situation pour rapatrier les leurs.

Pour leurs parts, les députés du PPS avec à leur tête Nabil Benabdellah ont également appelé le gouvernement à prendre des mesures urgentes pour gérer le cas des Marocains qui sont bloqués à l’étranger.