L’appel de l’Istiqlal aux responsables algériens

L’appel diplomate de l’Istiqlal aux responsables algériens




En pleine préparation de son prochain congrès, le conseil national du Parti de l’Istiqlal a tenu une réunion par visioconférence, ce vendredi. L »instance a abordé la crise des relations entre le Maroc et l’Algérie et la question du Sahara. Les participants ont invité «les responsables algériens à cesser immédiatement les provocations et les hostilités envers le Maroc». La formation de Nizar Baraka a réitéré «la main tendue du Maroc pour construire le Grand Maghreb et aspirer au progrès et à la prospérité commune de tous les peuples maghrébins». Elle a rappelé «les liens familiaux, la langue, la religion et les coutumes» qui unissent les deux peuples.




Dans leur appel adressé à Alger, les Istiqlaliens sont restés diplomates, évitant d’emprunter la même voie que le secrétaire général du PJD lors de son intervention du samedi 4 décembre. La semaine dernière, Abdelilah Benkirane a en effet accusé le pouvoir algérien de «gaspiller» l’argent du pétrole pour «s’en prendre au Maroc». «Si guerre il y a, nous sommes avec notre pays et notre roi (…) et vous ne gagnerez pas la guerre». Le conseil national du Parti de l’Istiqlal s’est félicité, par ailleurs, de la nomination d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental et de l’adoption par le Conseil de sécurité de la résolution 2602.