Comment le Maroc compte se positionner sur le marché des produits bio

Comment le Maroc compte se positionner sur le marché des produits bio




Le Royaume du Maroc entend se positionner sur le marché des produits agricoles bio en plein essor à l’échelle internationale. Quelle est la stratégie du Royaume du Maroc? Le Royaume du Maroc élabore un plan de développement de la filière biologique visant la mise en place de leviers stratégiques d’intervention, afin de mieux se positionner dans cet environnement, est-il indiqué dans une note d’information du ministère de l’Agriculture. Ce plan de développement vise à faire du secteur bio, une filière phare dans la stratégie Green Génération 2020-2030 à travers une superficie de 100 000 ha à l’horizon 2030, générant une production de 900 000 T dont les deux tiers destinés à l’export.




L’atteinte de cet objectif passera par le maintien de la subvention à la certification, la mise à niveau et le renforcement de l’interprofession de la filière biologique ainsi que celui de la recherche, de la formation et de l’encadrement dans le domaine de la production biologique, le renforcement des mesures de contrôle des produits biologiques et la promotion du label bio à l’échelle nationale et internationale. Le Maroc s’est lancé dans l’agriculture biologique depuis les années 90 et cultive les principales espèces suivantes : l’olivier, l’amandier, les Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM), les agrumes et les cultures maraîchères. Les principales espèces spontanées sont l’arganier, les plantes aromatiques médicinales, le caroubier et les câpres.




Au fil des ans, tous les différents efforts qui ont été consentis ont été couronnés de succès. En 2020, la superficie biologique cultivée a plus que doublé pour atteindre 10 300 hectares par rapport à 4 000 hectares en 2010, en plus de la cueillette spontanée d’environ 330 000 hectares, précise La Vie éco. S’agissant des exportations, le volume des expéditions des produits biologiques-agrumes, primeurs, jus d’orange congelé, fraise surgelée, huile d’olive et huile d’argan – a atteint 14 000 tonnes exportées en 2020 contre 10 000 tonnes en 2010. 90% de la superficie cultivée se localise à Marrakech-Safi, à Rabat-Salé-Kénitra, à Souss-Massa, à Fès-Meknes, à Tanger-Tétouan et à Casablanca-Settat.