Les États-Unis intègrent le Maroc dans la sécurisation de Gibraltar

Les États-Unis intègrent le Maroc dans la sécurisation de Gibraltar




Ce mardi, la frégate « Allal Ben Abdellah », de classe SIGMA, a réalisé un exercice naval avec l’ »USS Harry Tuman » de la Marine des Etats-Unis, dans les eaux de la Méditerranée occidentale.

Auparavant, c’était un navire de guerre de l’armée espagnole qui accompagnait les portes-avions américains transitant par le détroit de Gibraltar. La frégate marocaine, en service depuis septembre 2012, a escorté le porte-avions américain à traverser le détroit.

«Ce fut une belle expérience pour notre équipe de naviguer aux côtés de la Marine Royale Marocaine.

Aujourd’hui, notre groupe aéronaval a démontré une fois de plus sa polyvalence pour améliorer l’interopérabilité avec des partenaires partageant les mêmes idées dans le cadre de la formation et des opérations dans le monde réel», s’est félicité le contre-amiral Curt Renshaw, commandant du groupe aéronaval.




«La coopération avec la Marine marocaine, à travers le détroit de Gibraltar, démontre le partenariat maritime solide avec le Maroc et son engagement envers le droit international.»

Le Maroc est régulièrement associé à des exercices navals conduits par les Etats-Unis. En juillet, la Marine royale marocaine a participé dans la zone ukrainienne de la Mer Noire à une nouvelle édition des manœuvres « Sea Breeze 2021 ».

Pour rappel, le général major, Michael E. Langley, commandant des Forces du Corps des Marines des États-Unis en Europe et en Afrique s’était entretenu au téléphone, en janvier 2021, avec l’amiral Mostafa El Alami, inspecteur de la Marine royale marocaine, au sujet des actions communes à entreprendre entre les deux armées.

En octobre 2020, à Rabat, le Royaume du Maroc et les Etats-Unis ont signé un accord de coopération militaire d’une durée de dix années.