L’Espagne veut offrir des vaccins anti-Covid au Polisario

L’Espagne veut offrir des vaccins anti-Covid au Polisario




Le ministère espagnol des Affaires étrangères cherche le « moyen le plus efficace » pour convoyer des vaccins anti-Covid-19 dans les camps de Tindouf afin d’y immuniser la population sahraouie séquestrée par la junte militaire du polisario et sous la protection de l’armée algérienne.

Le sénateur de Compromís, Carles Mulet, avait adressé une question écrite au gouvernement espagnol pour connaître les raisons du retard dans l’envoi des doses de vaccins anti-Covid-19 aux territoires du Sahara occidental, une région pourtant considérée comme une « priorité » dans la stratégie de « vaccination solidaire » définie par l’Exécutif.

En réponse, le gouvernement de Pedro Sánchez a rappelé que l’Espagne est l’un des principaux pays donateurs de vaccins anti-Covid-19 dans le monde.




Le gouvernement espagnol a également précisé que le don « implique un plan logistique et juridique spécifique pour chaque contexte humanitaire ».

Et le gouvernement de Pedro Sánchez d’ajouter : « Le don de vaccins à la population sahraouie est prévu et le ministère des Affaires étrangères travaille à trouver le mécanisme le plus efficace pour convoyer ces doses de vaccins afin qu’elles leur soient inoculées ».

L’Espagne s’est engagée à faire don de 50 millions de doses de vaccins anti-Covid-19 à plusieurs pays dans le monde avant le premier trimestre de 2022. En tout, 20 millions de ces doses sont destinés aux pays africains, selon les données des Affaires étrangères.