Sahara: la Russie appelle à la reprise des «négociations directes» entre le Maroc et le Polisario

Sahara : La Russie appelle à la reprise des «négociations directes» entre le Maroc et le Polisario




Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a appelé à la reprise des négociations directes entre le Royaume du Maroc et le Front séparatiste armé Polisario dès que possible afin de trouver des solutions consensuelles à la question du conflit artificiel autour du Sahara, « oubliant » que l’Algérie est une partie prenante du dossier.

Dans une interview qu’il a accordé à la chaîne de télévision égyptienne TeN, le chef de la diplomatie russe a déclaré que «la crise du Sahara doit être réglée, comme toute autre crise, sur la base des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU».

«S’agissant de la question du Sahara, les décisions nécessitent un dialogue direct entre le Royaume du Maroc et le Polisario. Il doit être repris dans les plus brefs délais. Ces négociations doivent commencer et permettre de formuler des solutions consensuelles qui répondront aux intérêts des deux parties», a précisé Sergueï Lavrov.




Le diplomate a appelé le Royaume du Maroc et les milices séparatistes armées du Polisario à redoubler d’efforts «pour montrer qu’il y a de l’espoir», mettant en garde contre le statu quo. «Les terroristes pourraient essayer de profiter de la situation difficile de la population sahraouie», a averti le chef de la diplomatie russe

Sergueï Lavrov s’est déclaré préoccupé par l’abandon de l’accord de cessez-le-feu entre les deux parties, indiquant qu’au vu des risques d’escalade dans cette partie de l’Afrique, tous les pays influents devraient «appeler toutes les parties à faire preuve de retenue et à insister sur des méthodes de règlement politiques et diplomatiques».

Début décembre, le chef de la diplomatie russe s’est entretenu avec l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Staffan de Mistura, dans le cadre des consultations menées par le nouvel envoyé onusien.