(Vidéo) Khalid Aït Taleb: le cas d’Omicron détecté au Maroc est une mutation locale

(Vidéo) Khalid Aït Taleb: le cas d’Omicron détecté au Maroc est une mutation locale




Le cas du variant Omicron détecté aujourd’hui au Maroc est une mutation locale et non importée de l’étranger. C’est ce que vient d’annoncer le ministre de la Santé et de la protection sociale Khalid Ait Taleb.

« Après investigation, il s’est avéré que ce variant n’a pas été importé de l’étranger mais qu’il s’agit d’une mutation au niveau local », explique le ministre.

M. Ait Taleb a expliqué que le suivi de deux clusters d’infection à Casablanca a démontré la contamination d’une jeune femme âgée de moins de 30 ans par la nouvelle souche du Covid-19 et qui n’était pas en voyage à l’étranger.

Les autres membres de sa famille sont atteints du variant « Delta », a-t-il précisé, ajoutant que ce premier cas d’Omicron ne provient pas de l’étranger. Le ministre appelle à l’occasion à relever le seuil de vigilance surtout que les données scientifiques sur ce variant ne sont pas encore suffisantes pour gérer la situation.




« Le variant Omicron est 2 à 3 fois plus transmissible que le Delta. Sa virulence demeure peu inquiétante, mais il faut attendre pour pouvoir l’évaluer dans le temps », ajoute le ministre.

« la seule issue pour se protéger de ce virus reste le respect des mesures barrières et du protocole vaccinal en vigueur au Royaume du Maroc.

« D’après les études menées au Maroc, les personnes non-vaccinées ont 6 fois plus de risque de développer des cas graves de la maladie en comparaisons à celles qui ont reçus les doses selon le schéma vaccinal », précise le ministre de la Santé et de la protection sociale.

En outre, après avoir confirmé que « la situation épidémiologique au Royaume est sous contrôle » malgré une légère augmentation du nombre de cas, le ministre a relevé qu’une recrudescence de la pandémie est possible à tout moment, d’où la nécessité de préserver les acquis en se faisant vacciner et en respectant les gestes barrières.