(Vidéo fr) Le Maroc participe à la 10ème édition de l’Open Government Partnership

(Vidéo) Le Maroc participe à la 10ème édition de l’Open Government Partnership organisé par la Corée du Sud




Le Royaume du Maroc, représenté par le chef de gouvernement Aziz Akhannouch, a participé à la session d’ouverture de la 10e édition de l’initiative du « gouvernement ouvert » organisée cette année en Corée du Sud du 15 au 17 décembre 2021, sous format virtuel.





Cette session d’ouverture a rassemblé 14 chefs d’État et chefs de gouvernement des pays membres de l’OGP (Open Government Partnership).

L’Initiative multilatérale de l’Open Government Partnership, initiée le 20 décembre 2011, lors de la session d’ouverture annuelle de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, comprend plus de 78 pays, en plus des centaines de représentants de la société civile qui sont membres de l’initiative, représentant plus de 2 milliards d’individus.

Dans son allocution vidéo, le Chef du gouvernement a exprimé sa fierté de participer au Sommet mondial de l’Open Government Partnership, rappelant que l’élection du Maroc au sein du Comité Directeur de l’instance reflète les progrès qui ont été enregistrés grâce aux Hautes Directives de SM le Roi Mohammed VI dans les domaines liés à la consolidation de la démocratie participative, la moralisation de la vie publique et la promotion des valeurs de transparence et d’intégrité.

Il a ajouté que les principes du gouvernement ouvert au Maroc étaient également renforcés par les fondements constitutionnels de l’arsenal juridique national.




M. Akhannouch a également souligné que l’élection au sein du Comité Directeur de l’Open Government Partnership reflète l’engagement et le rôle de ce dernier au sein de la communauté internationale.

Il a déclaré que :« notre pays s’emploie à perpétuer les principes de gouvernement ouvert à travers une stratégie intégrée d’ouverture, qui permet la convergence entre les différentes institutions publiques : gouvernement ouvert, parlement ouvert, justice ouverte et collectivités territoriales ouvertes. »

« Parmi les projets qui ont mis vu la mise œuvre les principes de Gouvernement Ouvert se trouve le Nouveau Modèle de Développement, lancé par SM le Roi et qui a été conçu dans le cadre d’une démarche participative basée sur l’ouverture, l’écoute et la mobilisation de l’intelligence collective impliquant l’administration publique, la société civile, les jeunes, le secteur privé, les partis politiques, les syndicats, le monde académique et les citoyens de manière générale.

Ce processus de consultation et de co-création a concerné plus de 3 millions de marocains. Environ 10.000 citoyennes et citoyens ont participé, de manière effective, à la définition des priorités du Maroc de demain », a-t-il poursuivi.




Soulignant que le défi de l’ouverture et du développement nécessite un engagement international, une action collective et l’implication de plus de pays, notamment des pays africains, le Chef du gouvernement a affirmé que le Royaume du Maroc reste à la disposition des pays africains frères pour échanger leurs expériences et renforcer le partenariat dans le but de relever des défis communs.

Le Maroc a été élu membre du Comité directeur de l’Open Government Partnership pour un mandat de trois ans, à compter du 1er octobre 2021, aux côtés du Royaume-Uni, de la République de Corée, de l’Estonie et du Nigéria.

L’Open Government Partnership vise à pousser les pays impliqués dans l’initiative à soutenir la démocratie participative en plaçant le citoyen au centre de leurs préoccupations en améliorant la transparence, l’accès à l’information et l’intégrité, en luttant contre la corruption et en exploitant les technologies modernes.

L’initiative est gérée par un Comité Directeur, dont le Royaume du Maroc fait partie depuis le 21 octobre 2018, principalement composé de représentants de haut niveau des gouvernements des pays membres et de représentants d’organisations de la société civile internationale.




Le Maroc s’est engagé au sein de l’Open Government Partnership depuis avril 2018, devenant ainsi le 76ème membre, après avoir fait d’importants efforts pour mettre en place les conditions d’adhésion à cette initiative, y compris la préparation et la mise en œuvre de plusieurs projets connexes, notamment ceux liés à la transparence budgétaire, l’accès à l’information, l’intégrité et la participation citoyenne.

L’élection du Maroc au sein du Comité Directeur concorde avec l’adoption d’un deuxième plan d’action national pour le « gouvernement ouvert » pour la période 2021-2023, qui a été préparé selon une méthodologie participative avec les organes de la société civile.

Ce nouveau plan comprend 22 engagements dans les domaines de la transparence, de la qualité des services publics, de la participation citoyenne, de la justice ouverte, de l’égalité et de l’inclusion et des collectivités territoriales ouvertes.

Le sommet est une opportunité afin de se questionner quant aux progrès de l’Initiative Open Government Partnership, et de présenter une vision commune, tout en étant une occasion idéale pour échanger des expériences, de l’expertise et des bonnes pratiques afin d’améliorer la participation des citoyens, l’intégrité et l’innovation numérique.