Rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger: le gouvernement s’explique

Rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger : le gouvernement s’explique




Le Comité interministériel de suivi du Covid a choisi le Portugal, les Émirats arabes unis et la Turquie, comme pays de départ pour rapatrier les Marocains bloqués à l’étranger, en raison de leur situation géographique et de l’évolution de la pandémie dans ces pays.

Lors du point de presse organisé à l’issue du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a évoqué la question du rapatriement des Marocains qui ont récemment voyagé dans plusieurs pays du monde et qui se trouvent bloqués.

« Nous avons découvert qu’un grand nombre de citoyens marocains sont bloqués dans plusieurs pays et qui souhaitent rentrer. Nous avons donc décidé d’ouvrir les frontières aériennes pour eux », a affirmé le ministre.

Il a rappelé que le gouvernement avait annoncé que le passage sera effectué via trois pays, à savoir les Émirats arabes unis, la Turquie et le Portugal.




Ces choix ont été faits pour permettre aux personnes concernées et bloquées dans le Golfe de passer par les aéroports des Émirats arabes unis et donner la possibilité à ceux qui sont bloqués en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord d’entrer par les aéroports du Portugal.

La Turquie a également été choisie en raison de sa situation géographique entre l’Asie et l’Europe de l’Est, a expliqué le porte-parole du gouvernement.

Par ailleurs, un dispositif a été mis en place au profit des personnes rapatriées, a-t-il souligné, ajoutant que ces derniers seront pris en charge pendant 7 jours par le gouvernement dans des hôtels dédiés.

« Un suivi quotidien sera assuré et des tests PCR seront effectués durant la période de confinement pour éviter toute infection des rapatriés ou de leurs familles », a-t-il noté.

Et de conclure que « les autorités marocaines continueront à placer la préservation de l’intégrité physique et la santé des Marocains, avant toute autre considération ».