Espagne: 3 gardes civils accusés de trafic de drogues, arrêtés

Espagne : trois gardes civils accusés de trafic de drogues, arrêtés




Le tribunal d’instruction d’Algésiras a ordonné la mise en détention provisoire de trois gardes civils accusés de crimes contre la santé publique, de corruption et d’appartenance à une organisation criminelle.

Ils seraient liés à des trafiquants de drogue au Maroc.

Les trois gardes civils (un à la retraite, un autre en service dans la province de Cadix et un troisième affecté à Ceuta) ainsi qu’un quatrième accusé, font l’objet d’une enquête pour des crimes présumés contre la santé publique, de corruption passive et d’appartenance à une organisation criminelle, indiquent des sources judiciaires à El Faro de Ceuta.

Ils ont été arrêtés lors de l’opération anti-drogue menée dans le détroit de Gibraltar par le commandement de la Garde civile d’Algésiras.

D’après les enquêtes, les trois agents ont informé le réseau de trafic de drogue avec lequel ils collaborent, de l’opération anti-drogue afin que les trafiquants prennent leurs dispositions pour éviter de se faire prendre.

Pour le bureau du procureur, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les trois gardes civils sont membres du réseau criminel.

Le tribunal a décidé de les poursuivre en état d’arrestation.

L’enquête se poursuit afin de déterminer le modus operandi des gardes civils qui fournissaient des informations fiables aux membres du réseau.