Maroc: le méga programme gouvernemental pour l’emploi débute en janvier

Maroc: le méga programme gouvernemental pour l’emploi débutera effectivement en janvier




Le programme gouvernemental de création d’emploi « Awrach », doté de 2,25 milliards de dirhams (MMDH) et qui devra profiter à 125.000 personnes en 2022, sera effectivement lancé au cours des « premières semaines du mois de janvier » prochain, a annoncé, à Guelmim, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri.

Younes Sekkouri





Le programme « Awrach » profitera sur une période de deux ans à un total de 250.000 Marocains et Marocaines au niveau de l’ensemble des régions et provinces du Royaume, dans le cadre de chantiers temporaires, a précisé le ministre.

C’était à l’occasion d’une rencontre de concertation sur les moyens de promouvoir l’emploi et l’inclusion économique et professionnelle, tenue avec les responsables, les élus et les différents acteurs et intervenants au niveau de la région Guelmim Oued-Noun.

Il s’agit, en effet, de la dixième rencontre du genre tenue par Sekkouri au niveau des différentes régions du Royaume dans la perspective de la mise en œuvre du programme gouvernementale 2021-2026 en matière d’emploi, d’inclusion économique et de promotion de l’initiative individuelle.

Le ministre a noté, à cet égard, que le gouvernement a réussi à mobiliser l’enveloppe budgétaire importante alloué au programme « Awrach », et ce en dépit de la situation économique actuelle « difficile » liée à la crise sanitaire mondiale. Et de préciser que cette rencontre a regroupé notamment le Wali de la région de Guelmim Oued-Noun, la présidente du Conseil de la région, les gouverneurs des provinces, des élus locaux et différents intervenants au niveau local.




Cette rencontre vise justement à mettre en place « un plan d’action précis » pour la réalisation de ce projet et des autres programmes gouvernementaux en la matière.

À ce propos, M. Sekkouri a également évoqué le programme « Forsa », doté d’un budget de 1,25 milliard de dirhams, et visant à accompagner les porteurs de projets et les petites entreprises, tout en insistant sur l’importance et l’intérêt de la mise en œuvre dans « les plus brefs délais » de ces programmes afin de répondre aux attentes et aux aspirations des Marocains et des Marocaines, notamment en matière d’emploi, et dans le respect de la justice spatiale.

De son côté, le Wali de la région Guelmim Oued-Noun et gouverneur de la province de Guelmim, Mohamed Najem Abhai, a souligné l’intérêt de cette rencontre de concertation, eu égard à l’importance de remédier à la problématique du chômage élevé que connait la région.

Il s’est arrêté, à cet égard, sur les caractéristiques et les spécificités de la région, tout en soulignant l’importance de promouvoir l’investissement et les projets générateurs d’emploi et de revenus.




Pour sa part, la présidente du Conseil de la région Guelmim Oued-Noun, Mbarka Bouaida, a aussi déploré la prévalence du chômage au niveau de la région qui avoisine le taux de 22%, et qui touche en particulier la catégorie de la population active, en plus des autres défis en matière de développement.

À ce propos, elle a relevé l’intérêt et l’importance des programmes gouvernementaux visant à répondre à ces défis, ainsi que les grands projets et programmes en cours au niveau de la région Guelmim Oued-Noun en matière de création d’emploi, de formation et de mise à niveau socio-économique.

Mme Bouaida a cité notamment le projet de réalisation d’une Cité des métiers et des compétences (CMC) dans la région, qui jouera un grand rôle dans la promotion des secteurs du commerce et de l’industrie à Guelmim, ainsi que l’ouverture de plusieurs instituts et écoles spécialisés au niveau des différentes provinces de la région en vue de contribuer à l’émergence de nouvelles compétences aux niveaux local et national.

Le directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de Guelmim Oued-Noun, a, quant à lui, présenté un exposé sur les caractéristiques socio-économiques de la région, ainsi que les programmes en cours à même de contribuer à la création d’emploi et la promotion de l’entreprenariat.