2021: un bilan inédit des candidatures marocaines aux Organisations internationales et régionales

L’année 2021, une dynamique renforcée avec un bilan inédit des candidatures marocaines aux Organisations internationales et régionales




L’année 2021 a été marquée par la poursuite de la dynamique du renforcement de la présence du Royaume du Maroc au sein des Organisations internationales et régionales, avec à la clé un bilan inédit des candidatures marocaines à ces organisations.

Ainsi, ce sont 41 candidatures marocaines qui ont été couronnées de succès en 2021, contre 29 l’année dernière, reflétant ainsi la confiance que place la Communauté internationale en l’expertise et les compétences du Maroc face aux défis mondiaux.

Ces succès probants viennent conforter la stratégie du Royaume visant à renforcer sa présence et sa visibilité au sein du système multilatéral, conformément aux Hautes Orientations Royales, énoncées dans le message Royal à la Première Conférence des Ambassadeurs de Sa Majesté le Roi, “de renforcer la performance de la diplomatie nationale et, partant, de conforter la position du Royaume en tant que membre agissant et responsable de la communauté internationale”.

Conformément à la Haute Vision Royale, la diplomatie marocaine a placé à la tête de ses priorités le succès des candidatures marocaines aux différents postes vacants au sein des Organisations internationales et régionales.




Les différents succès enregistrés en 2021 attestent donc de la pertinence de l’approche proactive suivie par le Royaume dans la gestion de ses candidatures, mais aussi de la force de la mobilisation de son appareil diplomatique à l’occasion de chacune des campagnes de promotion, en étroite coordination avec les Départements concernés.

L’élection du Royaume à des postes importants du système multilatéral, durant l’année 2021, vient confirmer la crédibilité de l’action qu’il mène, sous la Haute Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en matière de protection des droits de l’Homme, de lutte contre la prolifération des armes et la criminalité transnationale, de prévention du crime et de justice pénale, ainsi que dans d’autres domaines économiques, sociaux, sécuritaires, culturels et environnementaux.

Aussi, le Royaume a pu enregistrer des succès dans les trois aires d’action du système multilatéral que sont la paix et la sécurité internationales, les droits de l’Homme, et le développement.

S’agissant de la Paix et sécurité internationales, le Maroc est un défenseur engagé d’un désarmement général et de la non-prolifération.




Il a pu accéder lors de l’année 2021 à la Présidence de la 1ère Commission pour la 76ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies, et à la Présidence du Conseil Exécutif de l’Organisation sur l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC) pour un mandat d’une année (12 mai 2021-12 mai 2022).

De même, le Royaume a été réélu en tant que membre du Conseil Exécutif de l’OIAC pour un mandat de deux ans (mai 2021-mai 2023) et élu membre du Comité Directeur du Programme de l’OIAC pour le renforcement de la coopération avec l’Afrique pour la période janvier 2021-janvier 2022, ainsi que membre du Comité Consultatif pour l’Education et la Sensibilisation de la même organisation, pour le mandat 2022-2024.

Le Maroc a été aussi reconduit en tant que Coordonnateur du Groupe de mise en œuvre et d’évaluation (IAG) de l’Initiative Globale de Lutte contre le Terrorisme Nucléaire (IGLTN) et en tant que Co-Président du Groupe de Travail sur “les incitations des Etats à réduire et éliminer les armes nucléaires” de l’Initiative “Créer un environnement propice au désarmement nucléaire” (CEND).




En reconnaissance de son rôle majeur et de son engagement constant en faveur de la stabilisation de la République Centrafricaine, le Maroc a également été réélu, par acclamation, à la Présidence de la Configuration de la République centrafricaine au sein de la Commission de la Consolidation de la Paix.

En reconnaissance aussi du rôle pionnier joué par le Royaume dans la lutte mondiale contre le terrorisme, la criminalité transnationale organisée ainsi qu’en matière de prévention du crime et la Justice Pénale, le Maroc a été élu Premier Vice-Président de la 31ème session de la Commission des Nations Unies pour la prévention du crime et la Justice pénale (CCPCJ) du Conseil Economique et Social de l’ONU (ECOSOC) et Président du “Committee of the Whole” de cette Commission.

Dans le même registre, le Royaume a été élu le 7 mars 2021, Vice-Président du 14ème Congrès des Nations Unies pour la prévention du Crime et la Justice Pénale, lors des élections tenues à Kyoto, du 7 au 12 mars 2021.

Par ailleurs, et dans le contexte de ses efforts de lutte contre le terrorisme sur le continent africain, le Maroc a été désigné, aux côtés de l’Italie, du Niger et des Etats Unis, en tant que Co-Président non permanent du Groupe de Travail sur l’Afrique de la Coalition Internationale contre “Daech”.




Le Maroc a également été choisi en tant que Président du Groupe d’action financière de la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (GAFIMOAN), en charge de l’élaboration des normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, de même que le Royaume a été nommé à la Direction de la Planification au Centre de Lutte contre le Terrorisme de la Communauté des Etats Sahélo-Sahariens (CEN-SAD).

Le Maroc a également été élu le 12 novembre 2021, à une écrasante majorité, membre de la Commission du Droit International, et au poste de membre de la Commission de Contrôle des Fichiers de l’Organisation Internationale de Police Criminelle (INTERPOL).

Concernant les Droits de l’Homme, l’année 2021 a été marquée par l’élection du Maroc à la présidence des travaux de la 18ème Réunion des Etats parties de la Convention contre la Torture et Autres peines ou Traitements Cruels inhumains et dégradants.

Dans le même élan, le Royaume a été élu en tant que membre du Comité contre la Torture des Nations Unies pour la période 2022-2025, lors des élections tenues le 11 octobre 2021 à Genève.




De même qu’il a été réélu, le 14 juin 2021, lors de la 4ème Réunion des Etats Parties à la Convention Internationale pour la Protection de toutes les Personnes contre les Disparitions forcées en tant que Président du Comité sur les Disparitions Forcées (CED).

L’année 2021 fût également fructueuse pour les candidatures du Maroc aux différents postes liés au développement. Ainsi, le Maroc a été choisi par le Conseil Exécutif de l’Organisation Mondiale du Tourisme pour abriter le premier Bureau régional de cette organisation en Afrique.

Dans le même sillage, le Royaume a été élu en tant que membre du Conseil Exécutif de l’OMT pour le mandat 2021-2025, en tant que Président de la 109ème Conférence Internationale du Travail, le 20 mai 2021 à Genève, et en tant que Président de l’Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle pour l’exercice biennal 2020-2021.

Par ailleurs, le Maroc a été nommé Représentant de l’Afrique au sein du Conseil Consultatif du Sommet Alimentaire des Nations Unies, ainsi que Co-président du groupe des Amis des Examens Nationaux Volontaires (VNR) de l’ECOSOC.

Le Maroc a été aussi élu, à l’unanimité pour la troisième année consécutive, au poste de Vice-Président du Conseil Exécutif de l’UNICEF.




Il a été réélu, lors de la 19ème session de la Conférence Générale de l’ONUDI aux deux organes directeurs de cette organisation notamment le Conseil de développement industriel de l’ONUDI, pour la période 2022-2025, et le Comité Budget et Programme (IDB) de l’ONUDI au titre de la période 2022-2024.

Le Maroc a également été réélu pour le mandat 2022-2023 au Conseil de l’Organisation Maritime Internationale, pour un quinzième mandat et élu en tant que Vice-Président du Conseil de l’Organisation pour la biennale 2022-2023.

Dans le même sens, le Maroc a été choisi pour assurer la coordination du groupe africain au sein de l’Organisation Internationale du Travail pour la période 2020-2024 et élu au Conseil d’Administration de l’UNITAID pour l’année 2021, au nom de la circonscription africaine.

Le Maroc a été aussi élu à la Vice-Présidence du Comité de la Convention de 1954 pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, à la Vice-présidence du Comité Intergouvernemental de Sauvegarde du Patrimoine Immatériel, et au Conseil Exécutif de la Commission Océanographique Internationale (OCI) pour la période 2021-2023.




Le Royaume du Maroc a été également nommé, le 26 mai 2021, au poste de Directeur Général Adjoint de l’Organisation du Monde Islamique pour l’Éducation, les Sciences, et la Culture, élu Co-président du Groupe des Amis de la Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes, ainsi que Président de la Fédération mondiale des sociétés de neurochirurgie pour la période 2021-2023.

Il a, en outre, été nommé au Comité des Nations Unies des experts de l’Administration Publique.

L’année 2021 a été également marquée par le succès de plusieurs candidatures du Royaume du Maroc au sein de l’Union Africaine, attestant de la crédibilité de l’action du Royaume au sein de l’organisation panafricaine en vue de l’émergence du Continent.

Ainsi, M. Fathallah Sijilmassi, a été nommé en tant que premier Directeur Général de la Commission de l’Union Africaine, le poste non électif le plus haut dans la hiérarchie de cette Commission, alors que M. Abdelaziz Nihou a été nommé en tant que Conseiller économique auprès du Bureau du Président de la Commission de l’Union Africaine.




De son côté, M. Mostapha Bousmina a été nommé à la tête du Conseil Africain de la recherche scientifique et de l’innovation (CARSI) relevant de l’Union Africaine, pour un mandat de trois ans.

À ces succès de candidatures marocaines vient s’ajouter l’élection du Maroc à la présidence, en la personne de l’Ambassadeur, Représentant Permanent du Maroc à Vienne M. Azeddine Farhane, du Groupe 77+la Chine à Vienne au titre de l’année 2022.

Le Maroc, pour la première fois depuis la création du groupe 77+la Chine à Vienne en 1994, assurera la présidence de ce plus grand groupement régional de l’ONU et ce, à partir de janvier 2022.

Conformément aux Hautes Orientations Royales, la diplomatie marocaine restera pleinement engagée dans la dynamique du renforcement de la présence du Maroc dans le système multilatéral.

L’ensemble de l’appareil diplomatique marocain, en coordination avec les Départements concernés, restera mobilisé aussi pour le rayonnement de l’action du Maroc en faveur d’un multilatéralisme solidaire et orienté vers l’action, au service de la paix et de la sécurité internationales, du développement durable, et de la promotion et de la protection des droits de l’Homme.