France: un militant d’ultradroite écroué pour «provocation à un acte de terrorisme»

France: un militant d’ultradroite écroué pour «provocation à un acte de terrorisme»




Les autorités françaises ont annoncé la mise en examen et en détention provisoire vendredi 17 décembre d’un homme soupçonné de diriger le groupe d’ultradroite «Vengeance patriote» pour «provocation par moyen de communication en ligne à un acte de terrorisme», «apologie publique d’actes de terrorisme» et «détention non-autorisée d’armes et de munitions de catégorie B en récidive», rapporte franceinfo.

Suite à son interpellation en début de semaine dernière, le parquet national antiterroriste a ouvert une information judiciaire pour «association de malfaiteurs terroriste» alors qu’une enquête préliminaire avait été ouverte en avril sans qu’un projet d’action violence prévu ne soit établi à ce jour.

Sur Internet, le groupe «Vengeance patriote» s’annonce comme étant une «communauté sportive et culturelle ouverte à tout patriote français à travers le monde» et n’être «ni une milice ni une organisation criminelle violente».

Si le groupe affirme qu’il ne fait «pas d’apologie ni d’incitation à commettre des actes violents», il revendique une «attitude survivaliste attentiste à l’effondrement inévitable du système», rapporte les journalistes, visant notamment les «gauchistes et les migrants».

Pour se «préparer physiquement», le site du groupe propose divers stages de combats, d’apprentissage du maniement du couteau et de port d’armure. Selon le Parisien, le site mettrait en vente des ouvrages interdits de partisans néonazis ou faisant l’apologie des auteurs d’attentats terroristes xénophobes, comme l’attentat de Christchurch ou d’Utoya.