Maroc: la construction de l’usine flottante de GNL confiée à un groupe chinois

Maroc: la construction de l’usine flottante de gaz naturel liquéfié sera confiée à un groupe chinois




Le géant chinois du BTP, China Communications Construction Co (CCCC), est en passe d’être sélectionné pour réaliser les travaux de construction d’une unité flottante de regazéification au Royaume du Maroc.

Le géant chinois du BTP China Communications Construction Co apparaît comme le grand favori pour exécuter le projet de construction de la première unité flottante de regazéification au Maroc dont l’Appel à manifestation d’intérêt (AMI) a été déjà lancé par le ministère de l’Énergie.

Le projet vise à pallier les difficultés éventuelles d’approvisionnement en gaz du Royaume du Maroc, après la décision de l’Algérie de ne pas renouveler le contrat de concession du gazoduc Maghreb-Europe (GME) qui est arrivé à expiration à la fin du mois d’octobre 2021.

Cette infrastructure devrait permettre au Royaume du Maroc de recevoir du gaz naturel liquéfié (GNL) par bateau et de le connecter directement à son réseau gazier.




Rabat va boucler, d’ici la fin de l’année, la procédure de sélection de l’entreprise à laquelle elle confiera la construction de cette première unité flottante de regazéification.

Le géant chinois risque fort de gagner ce projet qui permettra de relancer les deux centrales d’Ain Beni Mathar et de Tahaddart et à l’arrêt depuis la fermeture du Gazoduc Maghreb Europe.

Or, ce cycle combiné contribue à lui seul à 18% de la production thermique et couvre 10% de la demande électrique du pays. La Chine a une longue histoire de collaboration avec le Royaume du Maroc.

Elle a été d’un grand appui au Royaume du Maroc face à la crise du Covid-19 en lui fournissant des doses de vaccins Sinopharm. Les relations entre le roi Mohammed VI et le président chinois Xi Jinping, ont été également renforcées au cours de cette période.

En dehors de la santé, la Chine coopère avec le Royaume du Maroc dans le domaine militaire et de nombreux autres secteurs.