(Vidéo) Patrice Motsepe confirme que la CAN aura bien lieu

(Vidéo) Patrice Motsepe confirme que la CAN aura bien lieu le 9 janvier 2022 au Cameroun




La 33ème Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) se tiendra aux dates prévues, du 9 janvier au 6 février 2022, a déclaré, à Yaoundé, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, écartant toute possibilité de report de cette compétition sportive africaine.

« Je serai au Cameroun le 7 janvier (…) pour assister la Coupe d’Afrique des nations de football, qui commence le 9 janvier », a-t-il affirmé à la fin d’une visite au stade d’Olembé, situé dans la capitale camerounaise.

Après avoir visité cette infrastructure sportive où se tiendra le match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations de football, entre le Cameroun et le Burkina Faso, Motsepe a invité les Africains à faire confiance au pays hôte et à la Confédération africaine de football, quant à l’organisation de cette compétition initialement prévue en 2021.

« La Coupe d’Afrique des nations de football est un moment important pour les Camerounais et pour tous les Africains.

Nous devons croire en nous-mêmes, croire en nos capacités », a-t-il lancé. « Si nous ne croyons pas en nous, personne ne le fera à notre place.




Je suis fier du travail abattu ici. Et cette Coupe d’Afrique des nations de football sera une réussite », a-t-il déclaré en compagnie du nouveau président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o.

Le président de la CAF était arrivé lundi à Yaoundé en compagnie du premier vice-président de cette instance, Augustin Senghor, et de son secrétaire général, Véron Mosengo-Omba. La CAF « a une idée claire de ce que nous souhaitons faire », a-t-il déclaré à des journalistes à la suite de sa visite du stade d’Olembé.

« Il est question d’organiser la Coupe d’Afrique des nations 2021 au Cameroun, nous sommes très clairs en termes d’engagement : faire de la Coupe d’Afrique des nations de football au Cameroun un succès », a dit Patrice Motsepe avant d’ajouter: « Je suis confiant. Nous voulons donner une bonne image du Cameroun et de l’Afrique au monde. »

L’Association européenne de football et la Premier League ont menacé de ne pas libérer les joueurs africains évoluant dans les clubs européens en raison de la pandémie de Covid-19.

« Si nous pouvons rationaliser le calendrier, afin de garantir qu’une Coupe d’Afrique des nations de football ait lieu durant une fenêtre internationale plus longue à l’automne, plutôt qu’en janvier-février.




Je pense que nous aurons déjà réalisé quelque chose d’assez important », a dit, récemment, le président de la FIFA, Gianni Infantino. Le maintien de la Coupe d’Afrique des nations de football dans ses dates initiales mettrait donc, fort probablement, les différentes fédérations africaines dans une guerre ouverte avec les clubs européens.

Une situation également gênante pour les internationaux africains évoluant en Europe qui devront faire le choix entre une éventuelle interdiction de déplacement par le club et l’appel de la nation.

À ce sujet, notre sélectionneur national Vahid Halilhodžić, s’exprimant dans un entretien avec l’agence de presse française AFP, n’y est pas allé par quatre chemins.

« Les joueurs sont obligés de venir en équipe nationale, mais tous les clubs font tout pour que les joueurs ne viennent pas, certains ont menacé des joueurs, leur ont dit qu’ils pouvaient perdre leur place, être transférés… », a-t-il affirmé.

De mon côté, si le joueur ne vient pas, cela veut dire que son attachement à l’équipe nationale n’est pas assez présent (…), je peux refuser de prendre dans le groupe quelqu’un qui refuse de venir, même si la menace existe de la part des clubs. Il peut dire au revoir à l’équipe nationale », a prévenu Vahid Halilhodžić.