Maroc-Libye: le développement des échanges commerciaux au cœur d’une rencontre à Casablanca

ASMEX : le développement des échanges commerciaux entre le Maroc et la Libye au cœur d’une rencontre à Casablanca




Les moyens de développer les échanges commerciaux entre le Royaume du Maroc et la Libye ont été au menu d’une rencontre, à Casablanca, entre le président de l’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX), Hassan Sentissi El Idrissi, et l’ambassadeur de Libye au Maroc, Abubakr Ibrahim Ataweel.





Le Président de l’Association Marocaine des Exportateurs, Hassan Sentissi El Idrissi, accompagné d’une délégation du Bureau Exécutif de l’Association, ont reçu mercredi 22 décembre à Casablanca, l’ambassadeur de Libye au Maroc, Abubakr Ibrahim Ataweel ainsi que Mhammed Taieb, Consul Général de Libye à Casablanca et Yahia Faraj, opérateur économique libyen, indique un communiqué de l’ASMEX.

« L’Ambassadeur de Libye a profité de cette réunion afin de rappeler le rôle important du Maroc en tant que médiateur de la crise libyenne lors des différents rounds de négociations organisés à Skhirate, Bouznika et Tanger entre les différentes composantes politiques libyennes », ajoute le communiqué.

À ce sujet, M. Ataweel a remercié toutes les composantes du pays qui ont pour but de garder un climat de paix et de confiance dans la région.

« La Libye est aujourd’hui orientée vers une économie de marché qui prône l’émergence d’un secteur privé libre afin d’engager et faciliter toute négociation commerciale visant à s’approvisionner de l’étranger dans le but d’attirer des investisseurs occidentaux vers le marché libyen.




Et ce, moyennant des modes de paiement qui consistent à ce que les lettres de crédit soient confirmées par les filiales européennes des banques libyennes », fait observer la même source.

Le même intérêt a été manifesté envers les investisseurs marocains qui « aujourd’hui cumulent une grande expérience dans le monde des affaires, surtout en Afrique, où la coopération sud-sud a pris une autre dimension grâce notamment aux efforts déployés par le Royaume », a noté l’ambassadeur, cité dans le communiqué.

« Pour y arriver, le gouvernement libyen promet de faciliter les procédures et apporter les garanties nécessaires ». Dans le but de développer davantage les relations commerciales et économiques entre les deux pays, les deux parties ont convenu d’organiser une mission d’hommes d’affaires marocains en Libye dès que le contexte sanitaire le permettra.

Dans ce cadre, un appel est lancé pour une réouverture de la ligne aérienne directe entre Casablanca et Tripoli.




Il s’agit, également, d’examiner la possibilité d’organiser une exposition permanente des produits marocains à Tripoli et prévoir une communication « Fiche-pays » autour des opportunités du business et d’investissement au niveau site web de l’Association Marocaine des Exportateurs dans le but de sensibiliser les opérateurs économiques marocains sur les possibilités à saisir sur le marché libyen.

En outre, les deux parties ont convenu de créer un Club d’affaires Maroc-Libye visant à instaurer des rencontres régulières entre les opérateurs économiques des deux pays et mener des réflexions communes sur le développement du partenariat.

L’Association Marocaine des Exportateurs a rappelé l’historique des relations maroco-libyennes, soulignant la présence de quelques opérateurs économiques marocains membres de l’Association sur le marché libyen, que ce soit des exportateurs ou des investisseurs.

Pour sa part, « l’association s’est engagée à tout mettre en œuvre pour explorer les possibilités de partenariats, au niveau économique, industriel et commercial, entre les deux pays du grand Maghreb », conclut le communiqué.