(Photos) DGSN: la Brigade régionale des artificiers de Tanger entre en action

(Photos) DGSN: la Brigade régionale des artificiers de Tanger entre en action




La Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a donné le coup d’envoi, jeudi, à l’entrée en service de la Brigade régionale des artificiers, relevant de la préfecture de police de Tanger.

La création de cette Brigade s’inscrit dans le cadre de la promotion d’une dynamique visant à renforcer et à doter les nouveaux services et structures de sécurité d’unités opérationnelles spécialisées, à même de répondre aux enjeux posés par les défis sécuritaires en général, avec à leur tête les menaces liées au terrorisme et aux crimes violents en particulier.

Dans une déclaration à la presse, Othmane El Ouatassi, du service central des artificiers, a souligné que la mise en place d’une Brigade régionale des artificiers à la préfecture de police de Tanger intervient en activation de la stratégie nationale de la Direction générale de la Sûreté nationale pour lutter contre le crime sous toutes ses formes, et de renforcer le rôle des services décentralisés de la sûreté nationale.




Il a noté que la création de cette Brigade s’inscrit également dans le cadre d’un projet intégré et à grande échelle, qui porte sur la mise en place de sept Brigades régionales au Royaume du Maroc, y compris la wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

Le responsable a précisé que la Direction générale de la Sûreté nationale a déployé d’importants moyens humains et matériels pour ce projet d’envergure, à travers la formation et la qualification des ressources humaines, tout en mettant à leur disposition les moyens matériels et techniques nécessaires, pour qu’elles accomplissent leurs missions dans les meilleures conditions.

Il a, en outre, fait savoir que cette Brigade a pour mission de détecter les objets et matériaux suspects ou explosifs, et de neutraliser les engins explosifs de fabrication artisanale, ainsi que de contribuer à la sécurisation des grands événements culturels, sportifs et politiques.




La création de cette Brigade, a-t-il poursuivi, s’inscrit également dans le cadre de la mise en oeuvre du plan d’action annoncé par la Direction générale de la Sûreté nationale début 2021.

Notamment le volet relatif au développement et à la modernisation du dispositif visant à faire face aux différentes menaces présentées par les matières explosives, et ce à travers la mise en place de Brigades régionales des artificiers, capables d’agir de manière proactive, à travers la mise en place d’enquêtes et de suivis dans des lieux qui accueillent de grands événements, ainsi qu’en traitant les objets et matériaux suspects, ou en suivant les recherches et les enquêtes judiciaires pour analyser et inspecter les explosifs et engins explosifs.

Les éléments de police qui travaillent dans les Brigades régionales des artificiers ont été sélectionnés parmi les hautes compétences professionnelles et les fonctionnaires de la sûreté nationale, qui ont bénéficié de programmes de formations spécialisées de haut niveau dans le domaine des explosifs.