Le secteur automobile marocain entre dans une nouvelle ère de son histoire

Ryad Mezzour: «Le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire»




Le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire, marquée par la montée en puissance des compétences, de la technologie et de la décarbonation, a souligné, vendredi à Tanger, le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour.

« Avec l’industrialisation de nouveaux modèles de véhicules au Maroc, dont les véhicules électrifiés, le secteur automobile marocain entre à pas sûrs dans une nouvelle ère de son histoire marquée par la montée en puissance des compétences, de la technologie et de la décarbonation », a affirmé M. Mezzour.

Il intervenait lors de la cérémonie du lancement de la « Presse XL High Speed », la nouvelle ligne d’emboutissage de haute précision technologique de l’usine Renault de Tanger, une première en Afrique.

Le ministre a fait savoir que le taux d’intégration de l’industrie automobile au Maroc s’est établi à 63% en 2021, avec pour objectif d’atteindre 80% à terme, « ce qui permettra de transformer le Royaume en plateforme la plus compétitive au monde », soulignant le rôle moteur de l’écosystème Renault dans le développement d’une plateforme d’approvisionnement et une base d’exportation industrielle mondiale au Maroc.




« Entre le Maroc et Renault, c’est une success story qui se poursuit. Aujourd’hui, nous en célébrons une nouvelle étape avec le lancement de la mise en place de la ligne d’emboutissage ‘Presse XL High Speed’, première en Afrique et cinquième à l’échelle mondiale, ainsi que la production du 2.2 millionième véhicule à l’usine Renault Tanger », a-t-il relevé.

Ce sont des projets d’envergure qui ont réussi à défier les contraintes de la crise sanitaire et celles des composants électroniques, grâce à la mobilisation de tous : acteurs automobiles locaux, particulièrement le Groupe Renault Maroc, les pouvoirs publics et les différents partenaires et opérateurs du secteur, a noté le ministre.

Il a mis l’accent sur l’importance, y compris au niveau stratégique, qui est accordée à la qualité et au bien-être des ressources humaines du groupe au Maroc, qui sont citées en exemple non seulement au Royaume, mais à l’échelle internationale.

M. Mezzour a, dans ce cadre, salué les réalisations enregistrées par l’usine Renault de Tanger, qui constitue le symbole d’une relation très forte et étroite entre le Maroc et la France, dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant.




Mais aussi dans le cadre de la confiance placée en le Royaume par l’un des plus grands constructeurs automobiles au monde. Il a noté que cette usine, l’une des plus compétitives au Monde, continue à s’équiper, à grandir et à gagner des parts de marché.

« Nous allons rendre Renault Group Maroc, comme tous les autres constructeurs, qui ont fait confiance au Royaume, encore plus puissant, en ayant plus de parts de marché et en créant plus d’emplois », a assuré le ministre.

Pour sa part, le directeur général de l’usine Renault Tanger, Mohamed Bachiri, a affirmé que cette nouvelle presse vient renforcer davantage la compétitivité de Renault Group Maroc, tout en préparant son dispositif industriel pour l’avenir.

« Notre usine est un projet d’envergure nationale. Elle est le fruit d’une vision et d’une forte volonté du Royaume du Maroc de se tourner vers l’avenir à travers le développement de son secteur industriel, où l’automobile occupe une place importante », a relevé M. Bachiri, coordinateur du Pôle industriel Maroc et directeur de Renault Group Maroc, notant que l’usine de Tanger s’est transformée et continue dans son processus de transformation dans l’industrie 4.0.




«Nous ambitions de poursuivre la mise en place d’un important dispositif de formation au service des collaborateurs de l’usine, mais également au service des fournisseurs qui sont en train de s’installer dans le cadre du développement de notre écosystème une priorité pour notre pays», a-t-il précisé.

Il a ajouté: «notre volonté est de positionner le Pôle industriel de Renault au Maroc, constitué des usines de Tanger et Casablanca, parmi les meilleures plateformes industrielles du Groupe Renault au niveau mondial».

« Avec le lancement de la Presse XL High Speed, nous continuons de faire évoluer notre outil industriel vers plus de technologie et plus de performance », a dit M. Bachiri, notant que cette nouvelle installation est le fruit du travail acharné des équipes de l’usine, de tous les acteurs internes du Groupe Renault et externes.

Capable d’emboutir jusqu’à 21.000 pièces par jour, à une vitesse de 18 coups par minute, la « Presse XL High Speed » offre jusqu’à trois fois plus de performance comparée à une Presse XL standard. Avec ses performances exceptionnelles et sa compatibilité avec l’acier et l’aluminium, ce nouvel outil permettra de fabriquer des pièces d’emboutissage, telles que les côtés de caisse ou les portes.




Ceci pour les modèles Dacia Sandero et Lodgy, et Renault Express fabriqués aux deux usines du groupe au Maroc, Tanger et Casablanca, ainsi que pour d’autres usines du groupe Renault dans le monde, contribuant ainsi aux objectifs d’intégration et au chiffre d’affaires des pièces sourcées localement.

La « Presse XL High Speed » s’inscrit dans le cadre du développement de l’Ecosystème Renault et vient renforcer l’intégration locale de pièces d’emboutissage. Elle contribue également à la montée en puissance technologique de la base de production marocaine du groupe.

Cet outil de haute performance industrielle, une première dans la filière industrielle automobile en Afrique, a été dévoilé lors de cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence notamment du Consul général de France à Tanger, du président du Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, du président du directoire de l’Agence spéciale Tanger Med (TMSA), du président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) de la région du Nord, et du directeur du Centre régional d’investissement (CRI).

Cette cérémonie a été marquée par une visite des installations industrielles de l’usine et en particulier le dispositif environnemental de l’usine de Tanger, une innovation mondiale dans le processus de production automobile.