Maroc-Allemagne: le dégel se précise

Le dégel se précise entre le Maroc et l’Allemagne




L’Allemagne a vite réagi au communiqué publié mercredi par le ministère marocain des Affaires étrangères.

Le gouvernement du social-démocrate, Olaf Scholz y voit «des signes de détente de la part du Maroc dans la crise diplomatique entre les deux pays».

Les missions diplomatiques devraient reprendre dès que possible leurs «canaux de communication habituels et professionnels», a précisé le ministère des Affaires étrangères allemand, rapportent plusieurs médias allemands.

Pour l’exécutif de Scholz, l’heure est plus que jamais «à faire avancer les relations germano-marocaines par le dialogue».

Pour rappel, en novembre, l’ancien vice-ministre aux Affaires étrangères, Niels Annen, avait reconnu que «le Maroc a mis fin aux relations normales entre les États. Il n’y a pratiquement plus de communication et l’ambassadeur d’Allemagne proposé attend depuis cinq mois l’agrément des autorités marocaines. C’est une approche inhabituelle entre des pays amis», avait-il déploré.

Rabat avait en effet rappelé, en mai, pour consultation son ambassadrice à Berlin.

Le département de Nasser Bourita a indiqué que «le Royaume du Maroc apprécie les annonces positives et les positions constructives faites récemment par le nouveau gouvernement fédéral d’Allemagne».

«Ces annonces permettent d’envisager une relance de la coopération bilatérale et le retour à la normale du travail des représentations diplomatiques des deux pays à Rabat et à Berlin», a-t-il ajouté.

Le 13 décembre, le nouveau gouvernement allemand a couvert d’éloges «les vastes réformes» entreprises par le royaume et salué l’initiative marocaine d’autonomie au Sahara occidental.