Ceuta: des forces de sécurité marocaines pour éviter toute tentative d’immigration massive

Ceuta: des forces de sécurité marocaines mobilisées pour éviter toute tentative d’immigration massive




La coopération sécuritaire fonctionne entre le Royaume du Maroc et l’Espagne. En témoigne la mobilisation des forces de sécurité marocaines tout au long de la frontière avec le préside occupé de Ceuta pour parer à toute nouvelle tentative d’immigration massive vers la ville.

L’alerte a été donnée, hier, suite à la diffusion de vieux messages WhatsApp, remontant à mai dernier, annonçant «une ouverture des frontières par les autorités marocaines», rapportent plusieurs médias ibériques.

Le déploiement a contraint des jeunes à rebrousser chemin.

La semaine dernière, les renseignements espagnols ont mis en garde le gouvernement Sanchez contre une éventuelle arrivée massive de migrants marocains dans la ville occupée de Ceuta, dans les jours à venir.




Le Centre national d’intelligence (CNI) que des milliers de Marocains, installés à Fnideq, pourraient traverser la frontière, profitant du relâchement de la surveillance constatée traditionnellement lors de la célébration des fêtes de fin d’année.

Cette coopération entre les deux pays a été enregistrée, également, à Béni N’Sar où les forces de sécurité, en collaboration avec la Garde civile qui a déployé un hélicoptère, ont avorté jeudi une tentative d’immigration menée par environ 500 Subsahariens.

La veille, 80 jeunes marocains ont tenté, à l’aide d’une échelle, d’entrer dans le préside occupé.

Pour rappel, jeudi 16 décembre au Sénat, le ministre des Affaires étrangères espagnol s’est félicité de la qualité de la coopération entre le Royaume du Maroc et l’Espagne pour faire face à l’immigration irrégulière, notamment aux frontières des villes occupées de Ceuta et Melilla.