Vladimir Poutine: Insulter le Prophète Mohammed (ﷺ) viole la liberté religieuse

Vladimir Poutine : « Insulter le Prophète Mohammed (ﷺ) viole la liberté religieuse »




Le président russe Vladimir Poutine a déclaré qu’insulter le Prophète Mohammed (ﷺ) est une violation de la liberté de religion et que cela ne doit pas être considéré comme une liberté d’expression.

Lors de sa conférence de presse annuelle, Vladimir Poutine a demandé « Que sont les insultes contre le prophète Mohammed ﷺ ? Est-ce la liberté de création ? Je ne pense pas. C’est une violation de la liberté de religion et une violation des sentiments saints des personnes qui professent l’islam, et cela donne vie à d’autres manifestations encore plus aiguës et extrémistes. »

Le président russe a donné l’exemple des sentiments négatifs qu’engendrerait la publication de portraits du dictateur de l’Allemagne nazie Adolf Hitler, soulignant qu’il fallait respecter la mémoire et l’héritage de ceux qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale, indique le MEMO.




« La Russie a été formée en tant qu’État multinational et multiconfessionnel, et nous avons l’habitude de traiter les intérêts et les traditions de chacun avec respect », a-t-il déclaré. « C’est en effet une base d’existence très puissante, une base solide pour l’existence de la Russie en tant qu’État multinational »,

Les commentaires de Poutine surviennent plus d’un an après qu’un autre chef d’État, le président français Emmanuel Macron, a annoncé son soutien au dessin et à la publication de prétendues caricatures du prophète Mohammed (ﷺ), ce qui a relancé le débat acharné sur la question de savoir si insulter le prophète équivaut à la liberté d’expression.

Cette décision a marqué le début de la campagne du gouvernement Macron visant à placer l’islam sous le contrôle de l’État dans une prétendue tentative de « réformer » la religion dans la vie publique, ce qui a conduit à une condamnation de la France et à un boycott des produits et entreprises français dans le monde musulman.