Terrorisme: l’Espagne expulse un Marocain qui voulait faire un attentat pendant Noël

Terrorisme : L’Espagne expulse un Marocain qui voulait faire un attentat pendant Noël




L’Audience nationale espagnole a entériné, cette semaine, la décision du ministère de l’Intérieur d’expulser d’Espagne un Marocain accusé de terrorisme.

Selon El Confidencial Digital, l’individu préparait un attentat terroriste à Madrid en 2017, pendant les fêtes de fin d’année.

Selon le jugement, la cinquième section de la chambre contentieuse de l’Audience nationale a rejeté un appel de cet homme contre la décision du secrétaire d’État à la sécurité, qui a dicté son expulsion ainsi que l’interdiction d’entrée en Espagne pour une période de dix ans.

L’homme avait déjà été jugé en novembre 2019 devant l’Audience nationale en première instance.

La Chambre criminelle l’avait condamné à deux ans et six mois de prison en tant qu’auteur d’un crime de collaboration active avec une organisation terroriste.




Un jugement que la cour a confirmé en appel, rejetant ainsi le recours formulé par le Marocain.

Dans son arrêt, l’Audience nationale a considéré la participation de ce marocain, vivant en Espagne, au «phénomène terroriste du Djihad mondial», car outre son auto- endoctrinement et sa formation à la fabrication d’explosifs, «lui et un autre accusé ont diffusé et transmis ces connaissances à des tiers à des fins de recrutement et d’endoctrinement pour mener le djihad armé».

L’homme a été interpellé le 5 décembre 2017. Ce même jour, le commissaire général à l’immigration et aux frontières de la police nationale a ordonné le lancement de la procédure administrative d’expulsion du territoire national, le détenu étant de nationalité marocaine.

Toutefois, l’opération a été stoppée car une information judiciaire était ouverte contre lui avant que la cour ne finisse par trancher, conclut-on.