3 mauritaniens tués à l’Est du mur de sécurité érigé par les FAR

Trois orpailleurs mauritaniens tués à l’Est du mur de sécurité érigé par les Forces Armées Royales




Trois ressortissants mauritaniens ont péri, hier, alors qu’ils étaient en train de chercher de l’or, indique le site mauritanien d’informations Sahara Média.

Ils auraient été victimes d’une «frappe» dans la localité Gleib El Foule, située à l’Est du mur de sécurité érigé par les Forces Armées Royales, précise la même source.

Une zone que le Polisario considère comme faisant partie de «ses territoires libérés». Le site d’actualité mauritanienne affirme que les défunts ont été évacués vers la ville de Zouerate, chef-lieu de la wilaya de Tiris Zemmour.

Et de préciser que la Société mauritanienne des mines avait déjà alerté les orpailleurs des dangers des prospections illégales, notamment hors des frontières du pays.

Un média à Zouerate apporte un autre son de cloche, n’hésitant pas à accuser les Forces Armées Royales d’avoir tué les trois chercheurs d’or «dans les territoires de l’Etat sahraoui». Les opérations visant les orpailleurs dans cette région sont fréquentes.

En mai dernier, l’armée algérienne avait tué un Mauritanien alors qu’il était en train de chercher le précieux métal. Une annonce faite par le gouvernement mauritanien.

À cette occasion, l’exécutif avait exhorté ces ressortissants d’«éviter ces zones frontalières, qui sont souvent des zones militaires sensibles, et de veiller avant tout à rester à l’intérieur du territoire national».