Le Maroc s’érige en hub régional énergétique

Le Royaume du Maroc s’érige en hub régional énergétique




Grâce à une politique ambitieuse, le Royaume du Maroc accorde une place primordiale à la transition énergétique et réussit ainsi à s’ériger en hub régional en la matière, a souligné le magazine italien spécialisé en géopolitique « Limes ».

Le Royaume du Maroc « entend s’émanciper des approvisionnements extérieurs et devenir à son tour exportateur, afin de répondre à sa consommation intérieure et aux engagements internationaux », a indiqué le média italien dans une analyse mettant en lumière la dynamique énergétique du Maroc.

Dans ce sens, la publication a mis en avant le plan national de développement du gaz naturel entre 2021 et 2050 au Royaume du Maroc visant à réglementer le secteur, à mettre en place un gestionnaire de réseau de transport et de distribution de gaz, à évaluer la demande intérieure et à maximiser la rentabilité.

Le Maroc vise à “révolutionner son agenda énergétique et à se positionner en tant que leader géopolitique dans la région”, a-t-elle relevé.




Elle a noté que le pays dispose de nombreux atouts pour réaliser son ambition, notamment la stabilité, la position géographique et sa relation avec l’Union européenne.

Entre autres chantiers sur lesquels le Royaume est engagé, le média italien a cité le grand projet de gazoduc Maroc-Nigeria, qui “garantira évidemment aux pays acheteurs un meilleur accès au gaz naturel, avec des bénéfices significatifs sur l’électrification et la production d’engrais”.

Sur ce dernier point, le magazine a souligné que le Royaume du Maroc (en tant que leader mondial de la production d’engrais à base de phosphate) joue un rôle influent en Afrique, où l’utilisation d’engrais par hectare de champ cultivé équivaut à environ un sixième de la moyenne mondiale, avec des répercussions évidentes sur la productivité des terres.