Casablanca: vers la résorption des bidonvilles restants

Mme Fatima Ezzahra El Mansouri tient une rencontre à la préfecture de Casablanca pour la résorption des bidonvilles restants




La ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, a tenu lundi avec le wali de la région de Casablanca-Settat et gouverneur de la préfecture de Casablanca, Said Ahmidouch, une rencontre de communication et de partage avec les différents acteurs et intervenants locaux.

Fatima Ezzahra El Mansouri





Lors de cette réunion, il a été rappelé les efforts consentis et qui ont permis d’améliorer les conditions de vie des ménages de grands bidonvilles, indique un communiqué du ministère, ajoutant que la rencontre a été également l’occasion de débattre du nouveau programme mis en place pour la résorption des bidonvilles restants.

S’exprimant à cette occasion, la ministre de l’Aménagement du territoire, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, a insisté sur la nouvelle approche d’intervention en matière de résorption basée sur le relogement au lieu du recasement jugé consommateur de foncier, et sur la nécessité de mettre en œuvre les recommandations du nouveau modèle de développement par la programmation de projets intégrés permettant de fournir le logement, les bassins d’emploi et équipements publics nécessaires dans le cadre de partenariat avec le secteur privé et les intervenants locaux.

Mme Fatima Ezzahra El Mansouri a également souligné l’importance à accorder à la gouvernance pour la réussite du programme, relevant la totale adhésion du ministère pour réussir ce grand chantier susceptible d’améliorer les conditions d’habitat des citoyens.

La ministre qui était accompagnée du wali de la région a, par ailleurs, visité le projet de recasement du Douar Oulad Azzouz à la préfecture Hay Hassani, poursuit la même source.