L’Algérie explique pourquoi elle a continué à livrer du gaz au Maroc

L’Algérie explique pourquoi elle a continué à livrer du gaz au Maroc




L’Algérie revient sur la récente livraison du gaz au Maroc et apporte des clarifications. La compagnie pétrolière algérienne, Sonatrach, a livré du gaz de pétrole liquéfié (GPL) à Afriquia Gaz, la société de distribution de gaz et de carburants du chef du gouvernement marocain, Aziz Akhannouch, après le non-renouvellement par Alger du gazoduc Maghreb-Europe (GME) dont le contrat est venu à expiration le 31 octobre 2021. Ce sont de « petites quantités de gaz propane et butane » qui ont été acheminées vers le Maroc « dans le cadre d’anciens contrats avec des clients marocains », a précisé le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, lors d’un passage sur la chaîne Al24News. « Arrivés à expiration fin 2021, ces contrats n’ont pas été renouvelés conformément aux décisions souveraines de l’Algérie en la matière », a-t-il poursuivi.




Selon les explications du responsable, les quantités qui étaient initialement destinées au marché marocain ont été réorientées vers d’autres marchés méditerranéens. « L’expérience de Sonatrach dans ce domaine lui a permis de trouver rapidement de nouveaux marchés, « a-t-il ajouté, annonçant par ailleurs la mise en service en ce mois de janvier du 4ᵉ turbocompresseur du gazoduc Medgaz qui assure le transport du gaz algérien vers l’Espagne et le Portugal. Le tanker Alrar de la compagnie pétrolière algérienne Sonatrach a accosté aux ports de Jorf Lasfar et de Mohammadia entre le 21 novembre et le 1ᵉʳ décembre pour livrer du gaz de pétrole liquéfié (GPL) à Afriquia Gaz. Une livraison qui est intervenue après que l’Algérie a refusé de renouveler le gazoduc Maghreb-Europe (GME), qui relie l’Algérie à l’Espagne via le royaume du Maroc.




À lire aussi:

Maroc-Algérie: le PDG de Sonatrach reconnait la livraison de gaz au Maroc