Maroc: l’Éducation nationale prête à faire face à tous les scénarios épidémiologiques

Maroc: l’Éducation nationale prête à faire face à tous les scénarios épidémiologiques




Le ministre de l’Éducation, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a indiqué, lundi, que son département a adopté une approche proactive qui s’appuie sur plusieurs mesures en vue d’assurer la continuité pédagogique, en prévision d’une éventuelle nouvelle vague d’infections par le coronavirus et des différents scénarios possibles.

Ces mesures concernent l’élévation du niveau de vigilance relative à la situation épidémiologique dans le Royaume et l’adaptation des choix éducatifs en fonction de l’évolution de la situation dans chaque région, a expliqué le ministre en réponse à une question centrale sur « les mesures prises pour contenir la propagation du covid-19 en milieu scolaire » à la Chambre des représentants.

Ainsi, la scolarité sera gérée à travers l’adoption d’un mode d’enseignement en présentiel tant que la situation épidémiologique est stable, et l’adoption d’un « enseignement en alternance » combinant l’apprentissage en présentiel et l’auto-apprentissage encadré par les enseignants, le cas de scénarios qui nécessiteraient l’application d’une distanciation physique dans les classes et une répartition des élèves en groupes, a-t-il précisé.

Il a ajouté que le mode d’enseignement à distance sera adopté en cas de fermeture de la classe ou de l’établissement scolaire.




Ceci conformément au protocole sanitaire des établissements scolaires, ou dans les cas critiques où les autorités compétentes recommandent la suspension de l’enseignement en présentiel.

Dans le même cadre, Benmoussa a souligné que le ministère se penchera sur l’adoption d’un mode éducatif correspondant à la situation de chaque établissement scolaire, avec la possibilité d’appliquer le même mode ou des modes différents au sein d’une même région, commune ou province, sur la base des indicateurs épidémiologiques au niveau local.

Selon le ministre, il sera également procédé à l’adoption du principe de proximité dans la gestion de la situation épidémiologique, en conférant la latitude du choix du modèle approprié aux services éducatifs régionaux, provinciaux et locaux, en coordination étroite avec les autorités territoriales et sanitaires, tout en tenant compte des indicateurs épidémiologiques.

Il a réitéré que l’enseignement en présentiel sera adopté tant que les conditions sont réunies, puisque c’est le mode le plus efficace, vu sa nature interactive directe entre les élèves et les enseignants, et celui qui garantit une égalité des chances parmi les élèves issus de différents environnements et classes sociales. Eu égard à tous ces scénarios, le ministre a révélé que des mesures appropriées vont être adoptées afin d’améliorer l’opération de mise en œuvre des modèles éducatifs.




Ceci en se basant sur les acquis accomplis ainsi que sur l’expérience cumulée lors des deux dernières années scolaires. L’adoption des mesures préventives est la meilleure solution pour lutter contre la propagation de l’épidémie, a insisté le ministre.

Il a précisé que le ministère veillera au strict respect des mesures sanitaires dans tous les établissements d’enseignement publics et privés, en appliquant strictement le protocole sanitaire habituel dans ces espaces, en effectuant des tests de dépistage réguliers auprès d’un échantillon d’élèves et en procédant à une aération régulière dans les salles de cours, tout en poursuivant l’opération de vaccination parmi les élèves âgés entre 12 et 17 ans.

Il a appelé, dans ce sens, toutes les composantes de la communauté scolaire à un respect responsable des mesures préventives et à une vaccination à jour, notant que le ministère a pris des mesures pour faciliter cette opération en coordination avec le ministère de la Santé et le reste des autorités concernées.

Le ministre a également plaidé pour une mobilisation globale et responsable, afin de garantir la santé du milieu scolaire et réunir les conditions de réussite et de continuité du mode présentiel qui garantit l’égalité des chances.