Le lobby agricole espagnol attaque les exportations agricoles marocaines vers l’UE

Le lobby agricole espagnol attaque les exportations agricoles marocaines vers l’Union Européenne




Vox attaque une fois de plus les exportations agricoles du Royaume du Maroc vers le marché européen. Le parti espagnol d’extrême droite appelle à protéger les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs espagnols.

Dans un communiqué cité par le média espagnol Ceuta al Día, parti politique espagnol Vox a porté un regard critique sur les accords du Royaume du Maroc avec l’Union Européenne. Selon le parti, le « libre-échange et la coopération de l’organisme européen privilégient l’octroi de fonds aux pays tiers pour développer leur agriculture ».

Le parti d’extrême droite Vox critique l’Union Européenne pour avoir « autorisé l’entrée de produits non conformes aux réglementations [espagnoles ou européennes]… dépassant parfois les quotas établis dans les traités eux-mêmes ».




La formation politique dénonce par ailleurs la multiplication par l’Union Européenne des importations en provenance de pays tiers de produits agricoles vers l’Espagne. « L’importation de pastèque a été multipliée par 9 au cours des cinq dernières années, de 80% en provenance du Royaume du Maroc et les importations de tomates en provenance du pays africain ont augmenté de 148% en une décennie », fait savoir la même source.

« Les accords de libre-échange et de coopération ou d’association signés par l’Union européenne ont favorisé l’arrivée de fonds européens vers des pays tiers pour développer leur agriculture, tout en permettant l’entrée de produits non conformes à la réglementation qui oblige la nôtre, dépassant parfois les quotas établis dans les traités eux-mêmes », dénonce encore le parti extrémiste Vox, insistant sur le fait que « les agriculteurs, les éleveurs et les pêcheurs espagnols ne sont pas protégés ».