Des guides touristiques marocains se mettent à l’hébreu

Des guides touristiques marocains se mettent à l’hébreu




Au Royaume du Maroc, de nombreux guides s’intéressent à l’apprentissage de l’hébreu. À l’origine de cet engouement, l’annonce de l’arrivée de quelque 1 million et demi de touristes en provenance d’Israël.

Dans un entretien au journal arabophone Assahra Al Maghribia (quotidien marocain arabophone du Groupe Maroc Soir), Hassan Janah, président de la Fédération nationale des guides de tourisme au Royaume du Maroc fait savoir qu’à Marrakech, à Fès, à Essaouira, à Rabat, à Tanger ou encore à Tétouan, bon nombre de guides touristiques s’intéressent à l’apprentissage de l’hébreu.

Selon ses explications, ceux-ci profitent de formations certifiantes pour approfondir leurs connaissances de la culture et du patrimoine juifs. Le Royaume du Maroc espère accueillir environ 1 million et demi de touristes en provenance d’Israël.




Dans ce sens, la fédération a entre-temps lancé en partenariat avec le ministère du Tourisme, l’association Mimouna et l’Institut supérieur international du tourisme de Tanger un programme de formation en hébreu d’environ 140 guides touristiques.

Le royaume entend ainsi relever le défi de la compétitivité pour attirer plus de juifs au Royaume du Maroc et accompagner l’arrivée des touristes en provenance d’Israël et d’autres pays du monde. « Les ateliers de formation dédiés à la langue hébraïque sont encadrés par des professeurs universitaires ayant une grande expérience dans le domaine », fait savoir Hassan Janah.

Le président de la Fédération nationale des guides de tourisme au Royaume du Maroc note qu’il n’y a « aucune difficulté au niveau de son apprentissage ». Il assure que les guides touristiques apprennent avec aisance cette langue, « surtout qu’une grande partie d’entre eux sont issus de formations linguistiques ».