Le Conseil de sécurité insiste sur le rôle des “parties du conflit” autour du Sahara

Le Conseil de sécurité insiste sur le rôle des “parties du conflit” autour du Sahara (professeur)




Le professeur de droit international, Abdelfattah Belamachi, a affirmé que le Conseil de sécurité insiste de manière claire sur le rôle des “parties du conflit” autour du Sahara marocain.

Abdelfattah Belamachi





“Le Conseil appelle de manière claire les parties au conflit autour du Sahara à travailler avec l’Envoyé personnel du SG de l’ONU pour le Sahara marocain en vue de reprendre le dialogue et le processus des tables rondes”, a indiqué le professeur de droit international, Abdelfattah Belamachi, dans une déclaration à RIM Radio, précisant que les parties concernées sont le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le “polisario”.

Dans ce sens, M. Abdelfattah Belamachi a qualifié d’”erroné” le compte rendu de l’AFP du point de presse du sg de l’ONU, dans la mesure où il désigne le Maroc et le polisario comme étant les seules parties à ce conflit artificiel créé par l’Algérie.

Après la visite dans la région de l’Envoyé personnel, Staffan de Mistura, la conférence de presse tenue vendredi à New-York par le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations unies s’inscrit dans le cadre des recommandations du Conseil de sécurité formulées le 29 octobre dernier, a-t-il rappelé.

“On ne peut parler que d’une référence essentielle à savoir la résolution et les recommandations du Conseil de Sécurité, qui reflètent la position des pays membres du conseil de sécurité appelant au règlement de ce différend, conformément à l’article 6 de la Charte des Nations unies”, a-t-il poursuivi.

Le professeur de droit international a en outre dénoncé les manœuvres de l’Algérie et ses tentatives échouées à contrarier les efforts du Royaume visant à résoudre ce conflit qui a trop duré.