Naama Mayara met en exergue les relations distinguées entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis

Naama Mayara met en exergue la profondeur des relations distinguées entre le Royaume du Maroc et les Émirats Arabes Unis




Le président de la Chambre des Conseillers, à la tête également de l’Association des Sénats, Shoura et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe (ASSECAA), Naama Mayara a mis en exergue la profondeur des relations historiques distinguées entre le Royaume du Maroc et l’État des Émirats Arabes Unis ainsi que leur coopération dans divers domaines.

Lors d’un entretien téléphonique avec le président du Conseil National Fédéral des Émirats Arabes Unis, Saqr Ghubash, M. Naama Mayara a ainsi souligné la volonté des chefs d’État des deux pays de consolider ces relations et de les développer davantage dans tous les domaines porteurs à la faveur d’une vision prospective au service des intérêts des deux pays et des peuples frères, indique un communiqué de la Chambre des Conseillers parvenu lundi à la MAP.

À cette occasion, M. Naama Mayara a renouvelé son invitation à M. Ghubash à prendre part aux travaux du prochain congrès de l’Association des Sénats, Shoura et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe prévu en mars prochain à Rabat, indique-t-on de même source.




Et de préciser que le volet de la coopération bilatérale, l’importance de consolider la coordination au sujet des questions d’intérêt commun, la création d’un groupe d’amitié parlementaire, l’échange des visites et des expériences ainsi que le resserrement de la coordination et la concertation lors des meetings parlementaires en vue de consolider les relations bilatérales sont autant de sujets évoqués lors de cet entretien téléphonique.

Pour sa part, le président du Conseil National Fédéral des Émirats Arabes Unis, Saqr Ghubash, s’est dit honoré par sa participation au prochain congrès de l’Association des Sénats, Shoura et Conseils équivalents d’Afrique et du monde arabe, soulignant l’importance du rôle des parlements dans la consolidation de la coopération entre les pays arabes et africains dans tous les domaines, ce qui favorise, selon lui, une meilleure concertation dans la défense des intérêts et des attentes communes des pays arabes et africains, outre le rôle de passerelle entre les deux régions et la promotion des relations de coopération et de partenariat tous azimuts, conclut le communiqué.