Le Maroc n’a reçu aucun avis d’annulation par des compagnies aériennes

Le Royaume du Maroc « n’a reçu aucun avis d’annulation par des compagnies aériennes »




Les autorités de l’aviation civile au Maroc n’ont reçu aucun avis au sujet de l’intention de certaines compagnies aériennes internationales « low-cost » d’annuler leurs vols à destination du Royaume du Maroc, a affirmé, mardi, le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil.

Mohamed Abdeljalil





S’exprimant lors de la séance des questions orales à la Chambre des Conseillers, le ministre a indiqué que les compagnies concernées n’ont rendu public aucun communiqué à ce propos, faisant savoir qu’elles programment des vols à destination des aéroports marocains, à l’instar des autres compagnies aériennes opérant dans le Royaume, en prévision de la reprise du trafic aérien international à destination du Royaume du Maroc.

Il a, dans ce sens, rappelé que le Royaume du Maroc a adopté depuis 2003 une politique volontariste de libéralisation du transport aérien, couronnée par la signature en 2006 de l’accord de l’Open Sky avec l’Union Européenne, le premier du genre conclu par l’Union avec un pays méditerranéen et le deuxième au niveau mondial.

Pour mettre en oeuvre cet accord, le gouvernement a consenti d’importants efforts pour attirer deux grandes compagnies « low-cost » en Europe en vue d’investir dans le marché marocain, ce qui a contribué au développement du secteur du transport aérien national, a ajouté Abdeljalil.

Le ministre du Transport et de la Logistique a, à cet égard, relevé que le trafic passagers a quadruplé durant les 20 dernières années, précisant que plus de 25 millions de passagers ont transité par les aéroports marocains en 2019 contre 6 millions en 2003.

Mohamed Abdeljalil a aussi tenu à rappeler que le secteur du transport aérien a été fortement impacté par la pandémie de la Covid-19, avec une baisse à 7 millions de passagers en 2020, faisant remarquer que l’opération exceptionnelle « Marhaba 2021 » a permis de tirer vers le haut le nombre des passagers pour atteindre un total de 10 millions.