(Vidéo) Éric Zemmour: tous les délinquants sont des immigrés «ou des enfants de l’immigration»

(Vidéo) France: Éric Zemmour poursuivi pour avoir déclaré que tous les délinquants sont des immigrés ou «enfants de l’immigration»




Le candidat d’extrême droite à l’élection présidentielle, Éric Zemmour devra à nouveau faire face à la justice, après que l’association SOS Racisme a annoncé ce mercredi déposer plainte suite aux propos qu’il a tenu sur la chaîne de télévision Public Sénat.

Dans une séquence en directe ce mercredi, alors qu’il a été questionné sur le lien entre la délinquance et l’immigration, le candidat à l’élection présidentielle a soutenu que tous les délinquants sont des immigrés «ou des enfants de l’immigration».

Né de parents ayant migré en France depuis l’Algérie, le candidat a assuré à la journaliste Oriane Mancini, qui lui relevait que «tous les délinquants ne sont pas des immigrés ou des enfants d’immigrés», qu’il suffisait d’«aller voir dans les prisons françaises» pour s’en assurer.

Suite à ces propos, le président de SOS Racisme, Dominique Sopo a annoncé sur Twitter qu’une plainte a été déposée contre Éric Zemmour.




Éric Zemmour avait déjà été condamné le 17 janvier pour «provocation à la haine» pour avoir qualifié les mineurs migrants isolés de «voleurs», «assassins» et «violeurs».

«Évidemment ce n’est pas du 100%», avait ajouté le candidat, mais «je vous assure que si on arrête l’immigration on retrouvera la tranquillité dans ce pays» et rendrait la délinquance «marginale, comme dans tout pays normal».

Entre autre, le candidat propose d’expulser «les délinquants étrangers vers leurs pays», de limiter l’asile à «une poignée de gens» et mettre fin au droit du sol et au regroupement familial, souligne France info.

Entre autre, le candidat a cité l’exemple du Japon, pays où «il n’y a pas d’immigration» et où les prisons sont prétendument «vides», bien qu’un rapport de Prison Insider présente un taux d’occupation de 66,8%.