Maroc: la production de vaccins « engendrera une amélioration énorme » au niveau de la balance commerciale

Ali Sedrati, vice-président de la Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP): la production de vaccins au Maroc « engendrera une amélioration énorme » au niveau de la balance commerciale




C’est avec une « grande fierté » que les opérateurs nationaux de l’industrie pharmaceutique ont accueilli le lancement du projet de réalisation d’une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 et autres vaccins au Maroc, synonyme de «l’entrée du royaume dans le club réduit des producteurs, mais aussi des développeurs de vaccins et d’autres produits de biothérapie», assure Ali Sedrati, vice-président de la Fédération marocaine de l’industrie et de l’innovation pharmaceutiques (FMIIP).

Dans une déclaration accordée à 2M, M. Sedrati s’est félicité des capacités de production annoncées pour la nouvelle unité industrielle, qui permettront non seulement de réaliser l’ambition du Maroc de réduire drastiquement sa dépendance vis-à-vis des fournisseurs internationaux « qui dictent souvent leurs lois », mais seront également à même de couvrir 60% des besoins du continent africain à l’horizon 2025.

« Avant l’avènement de la pandémie il y a près de deux ans, le déficit de la balance commerciale nationale dans le secteur du médicament avoisinait les 6 milliards de dirhams, mais il a presque doublé aujourd’hui.




Notamment suite à l’importation de vaccins anti Covid-19 », informe le responsable en déduisant que la production sur le sol national de ce vaccin et d’autres sérums « engendrera automatiquement une amélioration énorme au niveau de la balance commerciale ».

Le responsable a enfin tenu à rendre un grand hommage à SM le Roi Mohammed VI pour Sa vision destinée à positionner le Royaume en tant que hub bio-technologique incontournable en Afrique et dans le monde, capable d’assurer les besoins sanitaires du Continent à court et à long terme. Pour rappel, le Souverain a présidé, jeudi à la province de Benslimane, la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d’une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 et autres vaccins.

Baptisée « SENSYO Pharmatech », cette unité industrielle disposera de 3 lignes industrielles dont la capacité combinée de production atteindra 116 millions d’unités en 2024. Ces lignes seront dédiées à la production de seringues pré-remplies, de flacons de liquides et de flacons lyophilisés.

L’investissement projeté est d’environ 200 millions d’euros (400 à 500 M d’euros à terme). Le lancement de la production des lots d’essais est prévu le 30 juillet 2022. À moyen terme (2022-2025), ce projet vise le transfert du remplissage aseptique et de la fabrication de substance active de plus de 20 vaccins et produits bio-thérapeutiques.




Ceci incluant 3 vaccins anti Covid-19, en moins de 3 ans au Maroc, couvrant plus de 70% des besoins du Royaume et plus de 60% de ceux du Continent.

Il est prévu dans ce cadre le transfert vers le Maroc de plateformes bio-technologiques avancées, incluant la recherche clinique, le développement et la production de thérapies cellulaires et géniques, cellules souches, et de technologies de pointe de diagnostic in vitro.

Sur le long terme (2023-2030), le projet ambitionne la création d’un Pôle africain d’innovation bio-pharmaceutique et vaccinale au Maroc reconnu mondialement et ce, dans le cadre d’un partenariat entre des acteurs majeurs internationaux dans les domaines de recherche et de développement de technologies de pointe dans les vaccins et produits bio-thérapeutiques et toutes les institutions marocaines de tutelle, notamment le Ministère de l’Enseignement Supérieur, celui de la Santé, le Ministère de l’Intérieur, celui de l’Industrie et celui des Finances.

Un transfert de savoir-faire massif et en continu est prévu à ce titre pour positionner le Royaume dans les 5 années à venir en tant que locomotive du Continent en recherche, développement et production de produits bio-pharmaceutiques de pointe.