Israël refuse de vendre le système de défense « dôme de fer » au Maroc

Israël refuse de vendre le système de défense « dôme de fer » au Maroc




Israël refuse de vendre son système de défense « Iron Dome » aux pays arabes comme le Royaume du Maroc et les Émirats arabes Unis par crainte de divulgation de secrets.

« Les agences de sécurité israéliennes ont rejeté la possibilité de vendre des technologies développées à leurs nouveaux partenaires, les pays arabes qui ont signé les accords d’Abraham », a déclaré à Maariv Alon Ben David, analyste militaire israélien.

Il a également fait savoir que le ministère israélien de la Défense est revenu sur sa décision de ne pas vendre de systèmes de défense aux Émirats arabes unis : « Il a vendu de la cybertechnologie, mais s’est abstenu de vendre des systèmes de défense aérienne ».

Face à ce refus, Abou Dabi a dû acheter des systèmes de défense nord-coréens dotés de technologies russes.

« Israël craint que la vente de cette technologie aux Émirats arabes unis n’entraîne la transmission de secrets à un État tiers », a déclaré pour sa part à Israel Hayom Yoav Limor, également analyste militaire.

Selon Ben David, Israël a perdu 4,5 milliards de dollars après avoir rejeté les accords militaires avec les Émirats arabes unis, suggérant qu’Israël propose ses systèmes de défense aux Émirats arabes unis et à l’Arabie saoudite.