Le Maroc exclut à nouveau les ports espagnols

Le Royaume du Maroc exclut à nouveau les ports espagnols




La reprise des rotations maritimes marocaines sera effective dès lundi 7 février à la satisfaction des ports français et italiens, seuls ports autorisés jusqu’à présent. Le royaume écarte ainsi une fois de plus les ports espagnols.

« La décision de suspendre le transport maritime de passagers à destination et en provenance de tous les ports marocains est prorogée jusqu’au 6 février à 23 h 59 min », a indiqué le ministère des Transports et de la logistique dans une note adressée aux autorités portuaires et aux compagnies maritimes.

La reprise des liaisons aériennes, ainsi que des liaisons maritimes devrait donc être effective à partir du 7 février.

Mais seuls les ports français et italiens sont concernés par la réouverture des frontières maritimes marocaines. Le Royaume du Maroc a ainsi exclu à nouveau les ports espagnols.




Cette exclusion est perçue comme une “offense” ou un « prétexte pour tendre les relations entre les deux pays », commente le quotidien espagnol El Mundo.

En crise avec l’Espagne à cause de l’admission d’urgence du leader du Polisario, Brahim Ghali, atteint par le Covid-19 sous fausse identité le 18 avril, le Royaume du Maroc avait exclu les ports espagnols de l’opération Marhaba, qui marque le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans leur pays par voie routière.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères, de la coopération africaine avait indiqué que les MRE pourraient effectuer le retour estival par les mêmes ports européens que l’an dernier, (France et Italie).

Récemment, la péninsule ibérique a tenté de réchauffer ses relations diplomatiques avec le royaume, mais tout porte à croire qu’elles ne sont toujours pas au beau fixe.