Réouverture des frontières: voici les conditions d’accès et de sortie du Maroc

Réouverture des frontières: voici en détail les conditions d’accès et de sortie du Maroc




Le ministère de la Santé et de la protection sociale vient de publier plus de détails sur le protocole sanitaire qui sera appliqué aux voyages internationaux à compter du 7 février, date officielle d’ouverture des frontières au Maroc.

Après plus de deux mois de fermeture, le Maroc rouvrira ses frontières, lundi prochain, sous conditions.

Celles-ci ont été annoncées, mardi dernier, par le gouvernement et reprises avec plus de précisions, vendredi dernier, par le ministère de la Santé et de la protection sociale.

Dans le détail, pour sortir du Maroc, les voyageurs devront disposer d’un passeport vaccinal valide confirmant la réception, soit de la 3e dose du vaccin anti-Covid-19, soit de la 2e dose (ou celle de la dose unique du vaccin J&J) avec un délai de moins de 4 mois.

Concernant les passagers vaccinés uniquement par la deuxième dose (ou celle de la dose unique du vaccin J&J), datant de plus de 4 mois et ayant contracté le Covid-19, il y a moins de 28 jours, « ils doivent présenter, en plus de leur passeport vaccinal, le résultat de la PCR (ou du test antigénique rapide) documentant que la personne était malade, en plus d’une attestation médicale de guérison ou bien un test PCR négatif », indique le ministère de la Santé et de la protection sociale dans son communiqué.




Les conditions d’accès au territoire national en trois phases

Concernant l’accès au territoire national, le ministère de la Santé indique que le voyageur doit :

– Avant l’embarquement : Présenter le passeport vaccinal, le résultat négatif d’un test PCR de moins de 48 heures (délai entre prélèvement et enregistrement) ainsi qu’une fiche sanitaire du passager, dûment complétement renseignée. Cette fiche est à télécharger en ligne avant embarquement, mais elle est aussi distribuée aussi à bord de l’aéronef ou du navire.

– À l’arrivée : Subir un Test antigénique rapide systématique au niveau des points d’entrée et des prélèvements aléatoires pour des tests PCR.

– En cas de positivité du test antigénique rapide à l’arrivée : Si la personne est asymptomatique ou présente un tableau bénin, un traitement en auto-isolement à domicile, ou à l’hôtel s’il s’agit d’un touriste, lui serait prescrit, selon le protocole national en vigueur.

Si le voyageur présente une symptomatologie modérée, il sera pris en charge en milieu hospitalier, public ou privé, selon le protocole national en vigueur.

À propos des enfants, le ministère précise que les moins de 6 ans peuvent accéder au Royaume sans aucune condition.
En revanche, les enfants âgés de 6 ans à 18 ans, doivent justifier d’un test PCR négatif datant de moins de 48 heures et subir un test antigénique rapide à l’arrivée.